sep16
                     1921 : 7 Couvertures      i

                    accueil                                                     Quoi de neuf sur le site?
                    Page Précédente                                     Page Suivante
                                CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
                    Magazines Index                 SEP Index             INDEX PUBS
A VENDRE

Cliquez sur le titre de chaque couverture pour agrandir celle-ci
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

A PROPOS DU
sep1921

 
Cette publication avait été rachetée en 1897 par Cyrus Curtis  pour mille dollars ! Le magazine était complètement moribond et avait des dettes colossales !
Le coup de génie de Curtis fut de nommer George Horace Lorimer comme éditeur. Celui-ci fit que le journal qui tirait à quelques 2000 exemplaires quand il le reprit, devint le premier grand hebdomadaire des Etats Unis et tirait à plus de trois millions quand il le quitta.
Il dirigeait son journal d'une main de fer.  Son bureau, très grand, toujours rangé, était situé devant une paire de larges fenêtres très claires, ce qui fait que, quand il accueillait debout un illustrateur ou un auteur, sa grande silhouette à contrejour dominait toujours son interlocuteur.
Un jour que Rockwell arrivait dans son bureau avec un exemplaire d' "Atlantic Monthly" sous le bras, Lorimer lui dit :
"Que faites vous donc avec ce magazine ?"
"Je vais le lire " lui répondit Rockwell
"Vous rendez-vous compte que les histoires qu'ils publient sont celles qui ont été refusées par le Post? "
Après cet épisode, Rockwell arrivait toujours dans le bureau de Lorimer avec un exemplaire du Post sous le bras !
( D'après " MY ADVENTURES AS AN ILLUSTRATOR " par THOMAS ROCKWELL ( © CURTIS PUBLISHING COMPANY 1960 )

Lorimer changea la ligne éditoriale, et introduisit la première couverture illustrée (1899 09 02)  Le format du magazine était de 27cm x 35 cm environ.
Georges Gibbs eut l'honneur de faire la couverture de ce numéro historique..
Les illustrations étaient en deux couleurs ( Noir et rouge, plus leurs déclinaisons ).
Et le N° du 1908 12 19 annonçait pour la première fois un tirage de plus d'un million d'exemplaires !!!
Dès le N° du 1917 01 20, le  Saturday Evening Post dépasse  les deux millions d'exemplaires hebdomadaires diffusés.
Il faudra attendre Février 1926 pour la première couverture toute en couleurs, mais nous y reviendrons.
Continuons donc notre ballade au sein de ma collection...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

37ème couverture #37 1921 01 29 On the high Seas (? x ?cm)

Howard Pyle était passé maitre dans l'illustration des scènes de piraterie et ses nombreuses  illustrations firent le bonheur de milliers de garçons. 
Rockwell admirait Pyle et son sens du détail pour les costumes et les décors.
Il lui rendit hommage dans sa couverture du Post du 1959 10 24 "A Family Tree"  en inscrivant les initiales "HP" sur le coffre de l'illustration.
Un jour qu'on demandait aux auteurs de nouvelles quelles avaient été leurs influences majeures dans leur jeunesse, la plupart répondirent que c'était les illustrés d'aventures, plutôt que les livres de Shakespeare, Milton ou Keats.
Dans cette couverture du 1921 01 21, les patates vont sûrement souffrir de l'intérêt que porte le jeune garçon à son livre. Son regard nous apprend que le dénouement est proche, que la bataille est dantesque.
Probablement un deuxième pansement ne va pas tarder à "embellir" sa main !       
                                     
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
                                                                             
nu #38 1921 03 12 A Night on the Town (56 x 51cm)

Dans cette 38ème couverture de Norman Rockwell, " A Night on Town " du 1921 03 12 ( intitulée aussi " The Fortune Teller " ), on retrouve un petit couple ( d'amoureux ? ) similaire à celui qu'on a découvert sur une précédente oeuvre de l'artiste, " Ouija Board " du 1920 05 01. On retrouvera ce couple sur la couverture du 1921 10 01 " Sneezing Spy "  et encore des amoureux pour celle du 1925 09 19 " The Buggy Ride ".
Autre méthode pour connaître l'avenir, les lignes de la main... Cela doit certainement valoir la méthode " Oui-Non " du Ouija Board...vu la tête du garçon !
Ces deux jeunes sont sûrement à une sorte de bal. La plume d'autruche accrochée au poignet de la jeune fille était l'accessoire indispensable pour une danse réussie. Comme souvent dans cette période de Rockwell, le décor est minimaliste, un banc, deux verres, deux assiettes. Sans doute ont-ils consommé un petit gateau, c'était souvent inclus dans le prix de l'entrée.
Rockwell aimait bien peindre aussi des costumes dont on voyait que ce n'était pas du neuf. Souvent froissés, un peu avachis, avec des plis, et un peu d'usure. Rockwell aimait le vécu dans toutes ses formes. La robe de la jeune fille semble plus smart, mais quand même bien sage : pas de décolleté vertigineux, et les genoux sont invisibles. Ses chaussures sont l'exact prolongement de ses jambes, pas de fantaisie là-dedans.
Le jeune homme a l'air quand même sceptique quand à l'avenir qui lui est prédit, alors que la jeune fille se voudrait convaincante. Vont-ils finir par accorder leurs violons ? La prochaine danse devrait apporter la réponse... mais Rockwell est déjà reparti peindre un autre sujet, et on ne le saura jamais !

Les modèles sont Patricia Kilmer et Donald Gould.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

39eme couverture #39 1921 06 04 No Swimming (64 x 56,5cm)

 "No Swimming" de 1921 06 04 est une des couvertures "Clé" de Rockwell. Son cadrage donne un sens nouveau à la vitesse, au mouvement. Tout, dans cette couverture, que ce soit les enfants, les serviettes, les vêtements choppés au vol, et surtout le chien donne l'image d'un irrésistible mouvement vers la gauche. Et on s'attend inéluctablement à l'arrivée imminente du  garde champêtre à la droite de l'image !
Rockwell habitait alors à New Rochelle, dans l'état de New York et louait un studio aménagé en atelier dans Prospect Street. Ce bâtiment apparteneit à George Lishke dont un des fils, Franklin posa plusieurs fois pour Norman Rockwell. C'est le personnage central de "No Swimming" et voici une pub pour des peintures parue le 1921 12 21 "Painting the Little House"où il pose également.**
Voici d'autres couvertures du Post où il posa pour Norman Rockwell : "Sneezing Spy, "Boy Gazing at Window", "The Rivals", "The Accordionist", "Self Portrait ", "The Buggy Ride", "The defeated Suitor", "Spring".
Les deux autres gamins sont Nicolas Yager et Charlie McAloon.

Je suis particulièrement fier de l'avoir, car c'est une des plus difficiles à dénicher, je ne l'ai vu passer qu'une ou deux fois sur Ebay en quatre ans. C'est une des couvertures mythiques et des plus recherchées de Rockwell, et j'ai mis l'enchère depuis mon boulot, (pendant la pause, évidemment !) avec mon téléphone portable... autant vous dire que ce n'était pas gagné d'avance, vu la lenteur du réseau ! Mais quand les collègues ont vu mon sourire, aucun doute pour eux que ça allait bien pour moi ! Le magazine est complet, bien évidemment !
8 ans après cette couverture, Rockwell proposera une autre couverture intitulée"No Swimming", datée du 1929 06 15.
En 1956, pour le calendrier Brown & Bigelow "Four Seasons" Rockwell proposait une autre interprétation de "No Swimming" avec pour personnages ses deux voisins d'Arlington qui lui servirent si souvent de modèles Al Prindle et Alva Robertson dont voici une des photos préparatoires.
Le Saturday Evening Post avait déjà proposé dès le 1916 07 15 une couverture de Chas A. MacLellan - un illustrateur qui travaillait beaucoup pour ce mag - intitulée..."No Swimming" !

** Images et informations : Barbara Davis, New Rochelle Public Library http://www.newrochelledowntown.com/history/?id=1
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

40eme couverture #40 1921 07 09 Watch the Birdie (61 x 51cm)

Norman Rockwell avait recruté une maman et son bébé pour cette couverture, la 40ème qu'il faisait pour le Post "Watch the Birdie". Le bébé était censé pleurer, mais en fait, c'était un adorable bambin qui était tout sourire. Rockwell était bien embêté car l'idée de couverure qu"il avait était à l'opposé de ce qu'il espérait avec le bébé.
Finalement, devant l'embarras du peintre, la mère s'approcha de lui et lui demanda :
" Vous voulez que le bébé pleure ?"
" Oui", répondit Rockwell
Alors la mère sortit une épingle de son corsage et piqua le bébé !
Après cela, il ne fit que pleurer, et Rockwell put peindre le portrait qu'il avait imaginé !
Et on voit bien que la douleur du bébé, si elle parait intense sur son visage, transparait aussi dans tout son corps.
Et à cause de son agitation, son grand frère a bien du mal à le tenir, ses doigts pincent juste la salopette du bébé.
A l'époque, Rockwell ne travaillait pas d'après photos, et peu d'llustrateurs le faisaient, d'ailleurs. Une grande partie du travail, pour un résultat satisfaisant, venait de la façon dont le peintre mettait son modèle en situation, et surtout insufflait un climat de confiance avec ce modèle.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

41eme couverture #41 1921 08 13 Distorting Image (? x ?cm)

Les gamins adorent aller à la fête foraine. On gagne une jolie poupée à la pêche à la ligne, on perd quelques "cents" au tir à la carabine si on est maladroit, et l'on peut voir la ville entière du haut des montagnes russes.
Il y a aussi la "La Grotte des Vents" et on peut s'empiffrer de hot-dogs. 
Il y a aussi les miroirs magiques, qui transforment un gringalet en "Costaud des Batignolles" et une princesse en sorcière ! Les gamins étaient fascinés par ces miroirs et s'amusaient beaucoup à trouver le bon angle  qui leur permettait d'être à leur avantage.
Et il y avait aussi les phénomènes de foire, l'homme éléphant, la grosse dame, la femme à barbe, la femme à deux-têtes, la femme à peau de serpent, l'homme le plus petit du monde, et tant d'autres malheureux exhibés pour quelques dollars dans des stands souvent sordides. Retrouvez-les tous sur ce blog très documenté.
En 1932, Tod Browning, un réalisateur américain réalisa un film sur le quotidien de ce qu'on appelait les monstres de foire. Je vous engage vivement à visionner ce film qui s'appelle "Freaks, la monstrueuse Parade" qui est un chef d'oeuvre. Ce n'est pas du voyeurisme, ce sont des moments de vie de gens différents qui font preuve de beaucoup plus d'humanité que les gens dits"normaux".
Quand, dans ce film vous verrez la scène où cet homme, qui n'a ni bras ni jambes, allume tout seul sa cigarette, je suis sûr que vous aurez un regard différent sur ces gens qui ne demandent qu'à vivre sans le regard de dégoût des autres.
Un film admirable, qui est disponible en vidéo.
Consultez ce blog qui vous parle de Freaks 
                                                                                                                            
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

42eme couverture #42 1921 10 01 Sneezing Spy (? x ?cm)

Ces deux amoureux qui posent pour "Sneezing Spy" ne sont autres que ceux qui avaient déjà fait la couverture de "Ouija Board" le 1920 05 01.
Les décors dans ses couvertures n'étaient pas le fort de Rockwell dans les années 20 et 30. Mais bon, si un meuble nécessitait quelques détails, il ne rechignait pas à les ajouter, comme dans cette couverture où ce beau canapé en bois exotique est drappé d'une tenture chinoise en soie.
Par contre, dans les années 40, quand le Post changea son logo et que la surface dévolue à la couverture tenait toute la page, beaucoup d'illustrations demandaient des décors fouillés et précis. Alors, Rockwell passa beaucoup de temps à chiner sur le marchés et chez les antiquaires de New England à la recherche de l'objet ou de la draperie qu'il lui fallait. Et il n'était pas rare de retrouver ensuite ces accessoires comme décoration dans sa propre maison !
L'éternuement du jeune garçon sous le siège a déclenché un sacré mouvement de surprise chez les tourtereaux, et ça m'étonnerait bien que les mains timidement entreprenantes de l'amoureux aillent plus loin dans leurs investigations...
Mais cela ne nous regarde pas, après tout, et Rockwell laisse la scène en suspens pour que chacun d'entre nous puisse imaginer une suite !
Le garçon s'appelle Franklin H. Lischke, et il a posé pour de nombreuses couvertures du Post sous la palette de Norman Rockwell: "No Swimming", "Boy Gazing at Window", "The Rivals", "The Accordionist", "Self Portrait ", "The Buggy Ride", "The defeated Suitor", "Spring".
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

43eme couverture #43  1921 12 03 Merrie Christmas (? x ?cm)

Quand Rockwell était jeune, son père avait l'habitude de lui lire les histoires de Charles Dickens, aussi n'est-il pas étonnant de retrouver un de ces personnages sur la couverture du 1921 12 03 "Merrie Christmas".
Le Saturday Evening Post avait déjà proposé, de 1846 à 1848, l'histoire de Dickens "Dombey and Son" en épisodes qui tinrent en haleine les lecteurs.
Rockwell fit même sept autres couvertures " à la Dickens ", la dernière apparaissant en Décembre 1938.
La bonhommie de ses personnages n'était pas pour déplaire au lectorat du Post, et les ventes s'envolaient allègrement quand apparaissait une couverture de ce type. Les enfants en étaient très friands, et les mamies aimaient à encadrer ces personnages qui leur rappelaient leur enfance.
Dickens, par ses écrits,( fit de Noël une fête estampillée "Victorienne" et l'artiste américain Thomas Nast donna aux habitants du nouveau monde une image quasi définitive du Père Noël.
Ensuite, Joe Leyendecker, Norman Rockwell et Haddon Sunblom lui donnèrent l'image qu'on lui connait maintenant

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


                    accueil                                                     Quoi de neuf sur le site?
                    Page Précédente                                     Page Suivante
                                CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
                    Magazines Index                 SEP Index             INDEX PUBS




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site