ANTON OTTO FISCHER
Peintre de la Marine (1882-1962)
2ème Partie


Illustrations pour le Post (Page 02)
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
NORMAN REILLY RAINE


     AOF           AOF         AOF
 1932 04 09 Nickel-or-Million         1932 12 10 Old Mefoozelem     1933 12 16 The last Laugh
         (N.R Raine)                               (N.R Raine)                          (N.R Raine)

     AOF
                                   1936 01 25 If the Cap Fits (N.R Raine)


     AOF         AOF         AOF
1931 01 31 Firty-Five quid a Month     1931 06 13 Salvage       1947 01 11 Mr Gallup delivers Goods
             (N.R Raine)                              (N.R Raine)                         (N.R Raine)

Anton Otto Fischer a souvent travaillé pour illustrer des nouvelles de Norman Reilly Raine (1894-1971) Celui-ci fut le créateur d'une célèbre série publiée par le Post et dont l'héroïne était "Tugboat Annie". Un film et une série en furent tirés. Scénariste du film "Robin des Bois " en 1938, avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.
Norman Reilly Raine reçu également un oscar en 1937 pour le scénario de "The life of Emile Zola".
Il était très prolifique et ses nouvelles paraissaient régulièrement dans le Post.
Ce n'était pas un écrivain de seconde zone !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
JAMES NORMAN HALL & CHARLES NORDHOFF
HAROLD TITUS

 AOF                       
        1933 11 25
Men against the Sea                                 
         (J.N Hall & Charles Nordhoff)  
                                
 aof       AOF
      1929 02 The Bell on Hag's Teeth                     1927 04 The Soil and the sea (H. Titus)           (H.Titus)                                               (Country Gentleman - Cadeau de Jen!)

Une des deux illustrations du jour accompagnait une nouvelle de James Norman Hall & Charles Nordhorff, déjà auteurs, entre autres des "Mutinés de la Bounty", le fameux bateau mutin de Christian Fletcher, dont la réplique du film de 1962 avec Marlon Brando vient de couler suite au passage de l'ouragan Sandy.
Plusieurs des oeuvres de J.N. Hall  ont été adaptées au cinéma comme "Passage to Marseilles" avec Humphrey Bogart ou "Botany Bay" avec Alan Ladd.
James Norman Hall et Charles Nordhoff étaient nés tous les deux en 1887. Le Saturday Evening Post du 1938 04 23 leur a consacré un long article.( Si cela vous interesse, je peux vous envoyer une copie de cet article. Me contacter à mon adresse mail en bas de page))
Retrouvez ici leur biographie.
Charles Nordhoff est mort en 1947
James Norman Hall mourut à Tahiti en 1951.


Harold Titus (1888-1967) est né à Traverse City dans le Michigan.
Il était l'éditeur du magazine "Field and Stream", magazine de préservation de la nature, pour lequel il reçut de nombreuses récompenses. Auteur d'une douzaine de nouvelles dont "I conquered" (1916) et d'une quinzaine de romans, il écrivit de nombreux articles dans "Collier's", "Ladie's Home Journal" et "Red Book".
De 1907 à 1911, il s'inscrivit à l'Université du Michigan, et fut membre de Sigma Alpha Epsilon (ΣΑΕ)dont la mission est de promouvoir tous les meilleurs standards d'amitié, de scolarité et de services entre les membres, basé sur les idéaux édictés par les fondateurs et inscrits dans "The True Gentleman". En même temps qu'il était étudiant, il avait un emploi de reporter pour le journal "Detroit News".
En 1911, il quitta l'Université et il devint producteur de fruits dans le conté de Grande Traverse
Pendant la première guerre mondiale, il était sergent-ordonnance dans un dépot de l'armée, place qu'il occupa jusqu'à son retour à la vie civile.
En 1922, il écrivit "Timber" et ce livre fut à l'origine de la prise de conscience environnementale de l'état du Michigan.
Ses dirigeants décidèrent du reboisement de la région, car l'abattage et les incendies laissaient la région sans arbres.
"Timber" apporta la chaleur et la peur des incendies aux lecteurs des villes, et il ne fut pas compliquéde faire admettre qu'une bonne gestion des régions boisées était la clé de la sauvegarde de l'environnement. Du livre fut fait un film, "Hearts aflame" en 1923 qui fut présenté dans la région,à Lansing,  et les lois furent votées dans la foulée !
Harold Titus reçut 3500$ pour les droits de son histoire, mais il il n'avait rien à voir avec cela, disait-il, et était décu par certaines incohérences.
A partir de 1923, il travailla pour le département du Conservatoire Naturel du Michigan, et pendant plus de vingt ans, lui et ses collègues mirent en pratique tout ce qui était en leur pouvoir pour la préservation des forets et des espèces.
En 1934, il reçut un master honorifique de l'Université du Michigan, et en 1954 il reçut la "Wildlife Society's Leopold Medal" pour son oeuvre au profit du Conservatoire.
Il mourut en 1967 à Traverse City, où il est inhumé.
Plusieurs de ses écrits servirent de base à des films.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
RICHARD HOWELLS WATKINS
HENRY LEVERAGE

 AOF    AOF
                                     1938 06 04 Yellow Sparks                                   1919 01 18 Fabricated
                                    (R.H Watkins)                                     (H. Leverage)

C'est une nouvelle de Richard Howells Watkins (1895- 1980) qu'illustre cette fois A.O Fischer. Originaire de New-York, cet auteur, vétéran de la 1ère guerre mondiale a fourni de nombreuses histoires et nouvelles à des magazines comme "Argosy", "Short Stories", "Detective Stories" et le Post, bien sûr ! La liste est impressionnante ! Il vivait à Riverside, dans le Connecticut.

Une nouvelle d'Henry Leverage(1885-1931) sert de support aux illustrations d'AO Fischer.  Né à Londres, Carl Henry Leverage et sa famille émigrèrent aux Etats Unis quand il était encore très jeune. Il devint écrivain et éditeur.
Il passa même quelque temps à la prison de Sing-Sing dont il fut libéré en 1919.
Il est mort à Middletown, dans l'état de New York. Il a écrit des nouvelles policières et de courtes histoires , parfois sous le nom de "Carl Henry".
Beaucoup de ses nouvelles sont parues dans les petits magazines bon marché de l'époque, les "Pulp Magazines"
Il publia aussi, à partir de 1925 dans le magazine "Flynn's" un "Dictionary of the Underworld" qui répertoriait près de 3000 mots employés par les voyous et les vagabonds et en donnait une traduction pour une meilleure compréhension.  .
Voici une partie de sa bibliographie.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
ALEC HUDSON (WILLIAM JAY HOLMES)

 fischer  1939 10 28 Battle Stations (part #01) A
                               1939 10 28 Battle Stations (Part #01) B
fischer
                                         (A. Hudson pseudo de W.J Holmes)

  AOF         
                   1939 11 04 Battle Stations! (Part #02)                                  
         (A. Hudson pseudo de W.J Holmes)               

A propos de cette nouvelle, "Battle Stations", le Post, dans sa rubrique "Keeping Posted" parue dans le N° du 1939 10 28 donne quelques précisions intéressantes quant à sa réactivité sur les scripts. En voici la teneur :

"Il y a eu quelques faits étonnants dans la communication avec Alec Hudson à propos de sa nouvelle "Battle Stations"  à la page 5.
La première est la lettre qui accompagnait le script en provenance d’Honolulu. L’auteur, Walter Jay Holmes, (qui écrit aussi sous le nom d’Alec Hudson) explique qu’il a travaillé tout l’été dessus et qu’il a terminé le jour où la guerre éclata en Europe. "A la vue des évènements qui viennent de se dérouler" écrit Holmes, "cette nouvelle ne vous intéressera sûrement pas".
Si quelqu’un peut nous écrire une nouvelle aussi bien documentée que celle-ci, nous consentons à manger celle d’Hudson, emballage inclus !
Deuxième point d’intérêt, "Battle Stations" est arrivée à nos bureaux par avion juste quatre jours après avoir été postée. Avant 17h00, elle avait été lue et le numéro du magazine que vous avez en main a été rectifié de façon à pouvoir insérer cette nouvelle.
Anton Otto Fischer, joint par téléphone ce même jour, fit un voyage spécial à Philadelphie pour lire le manuscrit, puis il rentra chez lui aussitôt pour en faire les illustrations.
Et pour rajouter à notre réactivité, notre message radio acceptant la nouvelle fut reçu à Honolulu trois heures et quarante cinq minutes avant qu’il ne soit classé à Philadelphie. Imaginez !
Finalement, "Battle Stations" a été écrit par un officier en retraite et mis en manuscrit par un sous-marinier en activité.
Et nous voulons également rajouter que la nouvelle du lieutenant Holmes, «  Rig for Driving » récemment parue dans le Post fera prochainement l’objet d’un film de la Paramount !
(Battle Stations est parue en deux parties, à une semaine d'intervalle)


               aof   AOF
                     1942 10 31 Escort           1941 12 20 Night Action
                         (A. Hudson pseudo de W.J Holmes

Trois nouvelles d'Alec Hudson (pseudonyme de Walter Jay Holmes) servent de support à ces illustrations de Fischer.
Walter Jay Holmes (1900-1986) vint enseigner à l'université d'Hawaii en 1936, après avoir pris sa retraite de la Navy. Durant cette période, il écrivit de nombreuses nouvelles pour le Saturday Evening Post sous le pseudonyme d'Alec Hudson. La plupart étaient illustrées par Anton Otto Fisher et avaient la particularité de parler de conflits fictifs entre les Etats unis et une "puissance étrangère" qui aurait attaqué via Pearl Harbour...
En 1941, il reprit du service dans la Navy en tant qu'officier de renseignement de l'amiral Nimitz. Ce fut Holmes qui prouva (lire le paragraphe "Midway" sur ce lien) à Nimitz que la cible des Japonais était Midway et l'amiral prit donc les décisions qui s'imposaient. Holmes reçut d'ailleurs la Distinguished Service Medal. Son nom de guerre était "Jasper".
Après la guerre, il retourna à l'université en 1946 où il prit les fonctions de Doyen en enginery & mathématiques et Doyen en administration. Il finit sa carrière en tant que vice-président de l'Université d'Hawaii en 1965.
Son plus célèbre roman se passait dans le monde des sous-marins, "Up Periscope!"
Combat de nuit, les lumières des canons illuminent le ciel, les bateaux tremblent sous un déluge de feu, et la mer est là, prête à tout engloutir...
Mais il écrivit aussi sous le nom de Wilfrid Jay Holmes, un livre sur la guerre sous marine, "Undersea Victory", et un autre basé sur ses activités dans le renseignement,
"Double-Edged Secrets".
Il est mort le 07 Janvier 1986 à Honolulu.
Un batiment porte son nom à l'université d'Hawaii, le Holmes Hall.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
EDWIN WILLIAM CHAMBERLAIN
JENNINGS PERRY & LEIGHTON REED

 AOF  AOF
     1941 07 26 And not a single Bean                                           1930 12 Boatswain's Mate
          (E.W. Chamberlain)                                                       (J. Perry & L. Reed )


Edwin William Chamberlain (1903-1966) était un officier dans l’'US Air Force et il prit sa retraite en tant que General de Brigade en 1946.
Simultanément à sa carrière militaire, il fut aussi un auteur prolifique pour les "Pulps  magazines". Beaucoup d’histoires de western dans les années 20’s, et des aventures à épisodes dans de nombreux Pulps. Il reprit sa contribution à ces magazines après 1950 en écrivant des romans à l’eau de rose, puis s’orienta vers des histoires de guerre, qui parurent d’abord dans le Saturday Evening Post. Il a aussi écrit des Western en livre de poche, et publié des gros livres reliés contenant ses nouvelles de guerre (Combat General fut à l’origine publié par John Day Company, comme beaucoup d’autres de ses nouvelles.)
Les "Pulps" sont très recherchés, et son nom figure dans nombre d'entre eux.
Il est enterré dans le cimetière de Fort Bliss à El Paso, Texas

Jennings Perry (1901-1987) & Leighton Reed sont deux auteurs ayant écrit dans de nombreux magazines comme "Sea Stories", "Detective Story Magazine", "McClures", "Liberty", "Saturday Evening Post", "The Elks" ou "Country Gentleman".
Jennings Perry était également un historien du Tennesse et avait écrit le livre "Democracy begins at Home" en 1944 qui combattait la Poll Tax dans cet état. Il était éditorialiste et correspondant à l'étranger pour le journal "The Tennessean". Il écrivit plus de 1000 éditoriaux dans ce journal et son action pour  faire disparaitre  cette Poll Tax fut prépondérante. Ensuite il devint journalist à New York et à partir de 1960 devint secretaire pour l'association "Citizen for TVA". Il mourut en 1987, après avoir subi pendant 10 ans la maladie de Parkinson.
Il a écrit quelques autres nouvelles en compagnie de Leighton Reed dont "The Iron Man" pour The Elks de Novembre 1932, "Landing Party" pour Short Stories d'Octobre 1930 ou encore "Spanner Master" pour Country Gentleman de Novembre 1931.
Malheureusement, je n'ai rien de plus concernant Leighton Reed.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
WYTHE WILLIAMS
FLOYD W. PARSONS


                      AOF                           AOF
    1926 06 26 Red Shadows (Wythe Williams)    1919 09 20 Everybody's Business (F.W Parsons)

Wythe Williams, est né en 1881 à Meadville, Pennsylvanie, et était reporter pour le Minneapolis Tribune en 1905. L'année suivante, il était passé au Milwaukee Sentinel puis devint correspondant du New York Times à Londres chargé de couvrir la 1ère Guerre Mondiale. Il fut aussi correspondant à Londres, Berlin et Paris pour de nombreux autres publications comme "Collier's", "Londan Daily Mail", "Philadelphia Public Ledger", "Saturday Evening Post" et des publications du groupe Hearst.
Durant deux ans il fut commentateur politique à la radio pour "Mutual Broadcastig System". Ses prédictions politiques sont restées célèbres : en Juin 1939, il prédit le pacte de non agression germano-soviétique, qui fut signé en Août. En Août 1939 il affirmait que l'Europe serait en guerre avant le 06 Septembre, et le 03, la France et l'Angleterre déclaraient la guerre à l'Allemagne. En Février 1940, il prédisait l'invasion prochaine du Danemark, ce qui arriva le 08 Avril !
Il écrivit plusieurs livres dont "Passed by the Censor", "This Flesh", "Dusk of Empire", "Riddle of the Reich", "Washington Broadcast" et "The Tiger of France", un recueil de conversations avec Clémenceau. Il est mort à Jersey City en juillet 1956, à l'âge de 75 ans.

Floyd W. Parsons fonda en 1908 l'institut Rocky Mountain Coal Mining Institute. Il était éditeur du magazine "Coal Age" (L'Age du Charbon) et, à ce titre contribuait par des articles scientifiques et économiques au Saturday Evening Post dans une rubrique intitulée "Everybody's Business".
En 1912, il fut nommé membre à vie, en reconnaissance de son action pour l'institut.
En 1987, un prix qui porte son nom fut institué pour fêter les 75 ans de la création de son institut.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

HENRY COTTRELL ROWLAND


  AOF           AOF         AOF
 1926 08 14 Twin Propellers      1926 08 28 Twin Propellers suite          1924 12 06 Barter
     (H.C Rowland)                        (H.C Rowland)                            (H.C Rowland)

Henry Cottrell Rowland (1874-1933) est né à New York.
Diplômé en médecine à l'Université de Yale.
Il fut un vétéran de la guerre contre l'Espagne en 1898/1899 et fut médecin sur le navire-hôpital "Relief" durant la campagne des Philippines en 1899. Il suivit des cours de chirurgie à New-york entre 1900 et 1905 pour apprendre ce métier. Ensuite, durant un long séjour en France entre 1905 et 1911, il se perfectionna en chirurgie et fut officier-santé pour le département de l'Yonne. Il habitait à Vermenton, dans ce même département, et il fut aussi directeur de l'hôpital militaire d'Accolay. Il fit même partie des services secrets à la fin de  la Première Guerre Mondiale, où il était également le correspondant du magazine "Collier's". Après la guerre, il collabora à de nombreux magazines pour lequels il écrivit plus de 50 nouvelles et de nombreux romans. Citons parmi ces publications : "Atlantic", "Century", "Harper's", "Scribner's", "Outlook", "American Magazine", "Harper's Bazaar", "Everybody's", "Yahting" et le "Saturday Evening Post"...
Certains de ses romans ont aussi été adaptés au cinéma et il a écrit quelques scénarios. Voici sa filmographie.
Il est mort d'un lymphosarcome en 1933 à Washington (District of Columbia).
Retrouvez ici sa biographie telle qu'elle est parue en 1933 dans le bulletin annuel de la Yale University sur les anciens membres disparus dans l'année.
Voici le début de la liste des nouvelles qu'il écrivit, et voici la suite !
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

ARTHUR CONAN DOYLE

                    AOF                    AOF
                  1927 10 22 Maracot Deep                          1929 09 28 The Death Voyage
                     (A. Conan Doyle)                                   (A. Conan Doyle)


Petit-fils du célèbre caricaturiste John Doyle, fils du peintre Charles Altamont DoyleArthur Conan Doyle naît le 22 mai 1859 à Edimbourg, en Ecosse. Durant ses années au collège catholique de Stonyhurst, il apprend notamment le français dans les romans de Jules Verne. Après des séjours à Paris et en Allemagne, il fait des études de médecine de 1876 à 1881. A l’hôpital, il se lie d’amitié avec un chirurgien, le professeur Joseph Bell, qui devait lui inspirer son célèbre héros. C’est après de nombreux voyages et son mariage en 1885 qu’il se lance dans l’écriture.
Il invente alors son fameux détective, qu’il pense un temps appeler M. Sharps ou M. Ferreps. Ce sera finalement Sherlock Holmes, dont la première aventure, "Etude en rouge", sort en 1887. Mais le succès n’est pas immédiat, et n’intervient qu’après la publication du "Signe des Quatre" en 1890. Ses deux autres romans sont le célèbrissime "Chien des Baskervilles" en 1902 et "La Vallée de la Peur" en 1915
Conan Doyle peut alors fermer son cabinet de médecine et se consacrer à l’écriture. En tout quatre romans et 56 nouvelles conteront les enquêtes de Sherlock Holmes et de son fidèle Docteur Watson, la plupart dans le Strand Magazine.
Conan Doyle trouve pourtant assez vite le succès de son personnage encombrant. En 1893, il décide de le faire mourir dans "Le Dernier problème", victime d’un combat contre son éternel rival James Moriarty au pied des chutes de Reichenbach. Conan Doyle souhaitait en effet se consacrer plutôt à l’écriture de romans historiques ou même à des récits de science-fiction ("Le Monde perdu" en 1912) qui devaient faire de lui le Jules Verne britannique. Mais ses lecteurs ne l’entendent pas de cette oreille. Conan Doyle est noyé par un abondant courrier lui réclamant la renaissance de son héros. Conan Doyle tient presque dix ans avant de céder en 1903 avec "Le retour de Sherlock Holmes". Grand voyageur et patriote, sportif émérite, la réputation de Conan Doyle est alors à son zénith. Il tente même une carrière politique, mais il échoue, ce qui ne l’empêche pas de voir ses conseils sollicités par les grands de son pays, Lloyd George ou Churchill.
Après la mort de son fils, Conan Doyle devient également un fervent adepte du spiritisme, qu’il défend notamment dans de nombreuses conférences. La dernière histoire de son détective sort en 1927 dans Les carnets de Sherlock Holmes.
Sir Arthur Conan Doyle meurt le 7 juillet 1930 à Crowborough dans le Sussex. Sa tombe se trouve à Minstead dans le Hampshire.
A noter que le personnage de Holmes a été porté plus de 260 fois à l'écran, et ce, dès le cinéma muet ! En voici une liste des principaux films.   

Je me suis servi de l'article trouvé sur le site:
http://www.polars.org/spip.php?article23
auquel je me suis permis d'ajouter des liens pour l'illustrer.
Merci à l'auteur de cet article.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

LEONARD HASTINGS NASON

             AOF                          AOF                  
1928 04 14 Narrow Waters (L.H Nason)   1928 08 18 The last U (L.H Nason)

Leonard Hastings Nason (1895-1970) Il participa aux deux guerres mondiales. Il fut blessé au combat en 1918 au Mont St Père, en France.
Il écrivit de nombreux livres comme "Chevrons," 1926, "Three Lights From A Match," 1927, "Sergeant Eadie,"1928, "The Top Kick," 1928, "The Man In The White Slicker," 1929, "Incomplete Mariner," 1929, "Among Th Trumpets," 1932, "Defenders of the Bridge," 1932, "Among The Trumpets," 1932, "Rodney, " 1933, "Red Night," 1935, "Eagles Eastward," 1936, et "The Barbary Coast," 1949. Il écrivit aussi pour "Adventure Magazine", le "Saturday Evening Post" et pour "The American Legion Magazine" Il écrivait aussi parfois sous le nom de plume de "Steamer"
Il est mort à New York le 25 Juillet 1970 et est enterré au cimetière d'Arlington.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

FREDERICK BRITTEN AUSTIN

             AOF           AOF
      1929 05 04 Rome Fails (F.B Austin)    1928 05 05 Vikings go South (F.B Austin)

Frederick Britten Austin (1885-1941) Ecrivain britannique et capitaine de l'armée à la "London Rifle Brigade" pendant la première guerre Mondiale. Il s'était engagé le 4 Août 1914, le jour où la guerre fut déclarée entre la Grande Bretagne et l'Allemagne. Il avait le grade de capitaine à la fin de la guerre.
Plus connu par ses écrits sur la sécurité de l'armée britannique dans les guerres futures, décrivant de nouvelles armes et de nouvelles tactiques dans les livres "In Action : Studies of Wars" (1913) et "The War: God walks again" (1926). Il écrivit aussi plusieurs volumes d'histoires liées entre elles, chacune d'elles prenant en compte le développement d'aspects significatifs des hommes à travers les époques, comme par exemple "A Saga of the Sea" (1929) dont l'histoire est articulée autour d'un bateau, et "A Saga of the Sword" (1928). La première et la dernière histoire de chacune de ces collections revêtant une forme de science-fiction.
Ses autres ouvrages incluent aussi une science fiction plutôt marginale, comme sa dernière histoire "The Red Flag"(1932) qui se passe en 1977. Quelques uns de ses romans et nouvelles furent adaptés à l'écran, comme "Buried Treasure" (1921), "The Drum" (1924), "A Woman Redeemed" (1927) ou "Intelligence Service" (1935) avec Cary Grant. Il écrivit aussi le scénario de "The Last Witness" (1925).
Frederick Britten Austin mourut le 12 mars 1941 d'une attaque cardiaque.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
VOIR MES QUATRE AUTRES PAGES A PROPOS D'ANTON OTTO FISCHER
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 
 
Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site