ANTON OTTO FISCHER
Peintre de la Marine (1882-1962)
    4ème Partie
    Publicités
accueil

CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr

Magazines Index             SEP Index                INDEX PUBS
 
      A VENDRE    
Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci

Anton Otto Fischer a peu ou pas de rapport avec Norman Rockwell. Leur seul point commun est qu'ils ont travaillé ensemble pour les mêmes journaux,- Saturday Evening Post, Country Gentlemen, American Boy, The Popular Magazine, Life Magazine - et à la même époque. Peut-être se sont-ils rencontrés, peut-être ont ils parlé ensemble, peut-être ont-ils chacun de son côté apprécié le travail de l'autre, peut-être se sont-ils demandés quelle technique employait l'autre ?
Je n'en sais rien, je n'ai pas d'informations sur une éventuelle rencontre entre les deux artistes.
Mais par cette page, je voulais juste rendre hommage à ce grand peintre qu'était Anton Otto Fischer, humble devant la mer qu'il a su rendre inquiétante et belle, humble devant la nature dans les paysages qu'il a si souvent arpentés, humble devant les marins qu'il a cotoyés.
J'aime cette mer, j'aime ces paysages, j'aime ces marins, et j'espère que cette modeste contribution à la découverte de son art  vous entrainera vous aussi vers ces destinations lointaines, pleines de dangers, ou vers ces havres de paix que sont ces sous-bois et ces collines qu'il peignait avec tant de justesse.
Cliquez sur les liens, vous découvrirez une partie de l'oeuvre d'Anton Otto Fischer...
 
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

En plus des illustrations que je vous présente dans les autres pages qui lui sont consacrées, Anton Otto Fischer a aussi réalisé des couvertures de magazines et des publicités.
Comme à mon habitude, je ne montre que ce que j'ai et ce dont je parle mais que je n'ai pas apparait en lien... en attendant de les avoir !
Fischer a illustré plusieurs publicités pendant la guerre, et a également produit des posters de sensibilisation à l'égard de la population, à la demande du ministère de la guerre.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

BIBB MANUFACTORING CO           AOF

   AOF               
     1940 09 21 Fisherman's luck                  
                        
Dans cette publicité parue pendant la 2ème Guerre Mondiale, Fischer nous rappelle qu'il ne fait pas bon aller à la pêche à la mine ! Les pêcheurs pendant la guerre ont payé un lourd tribut à ces engins de mort, car il n'était pas rare qu'ils en prennent dans leur filets. Il avait déjà illustré ce sujet en illustrant la couverture de Life du 1918 06 20, et cette couverture s'appelait déjà "Fisherman's Luck"... la Chance du Pêcheur ! (Voir la page Anton Otto Fischer 05)
Cela me rappelle une couverture terrifiante que Fischer avait fait pour le magazine Life du 1915 08 12 "The Sea Monster"...

Créée en 1876 par trois négociants en coton à Macon, le nom "BIBB Manufactoring Co" vient de la petit ville de Bibb dans le Comté du même nom, en Georgie. Cette manufacture était renommée par la qualité de ses textiles.
En 1895, plus de 700 employés transformaient plus de 20000 balles de coton annuellement.
En 1900, la compagnie achète un site à la cité voisine de columbus pour y installer une nouvelle usine.
La compagnie n'a cessé de se développer dans la première moitié du XXème siècle, construisant de nombreuses usines. Pendant la 2ème Guerre Mondiale, c'était la plus grosse entreprise de Georgie pour les fournitures militaires.
A partir de 1956, les usines de textiles commencèrent à péricliter dans les Etats du Sud et Bibb dut se résoudre à revendre une partie de ses unités de fabrication au début des années 1970's. Les années suivantes virent la dégringolade continuer, et en 1996, Bibb du déposer le bilan. Incapable de se relever économiquement, Bibb Manufactoring Co fut rachetée par un groupe de Virginie, et la petite ville de Bibb, très affectée par ces fermetures fusionna avec la ville voisine de Columbus.
¤¤¤¤¤
 
WESTERN ELECTRIC                             AOF

 AOF  1944 End of an Enemy
 


Western Electric Company (abrégé WE ou WECo) était une compagnie d'ingénierie électrique américaine fondée en 1872. Filiale de production de AT&T entre 1881 et 1995. On lui doit un grand nombre d'innovations techniques et de gouvernance de sociétés industrielles. La Western effectuait également les achats pour les autres filiales de Bell Telephone.
Problème : comment toucher un avion qui vole à 500 kmh/h à 6000 mètres d'altitude avec un obus qui mettra de 15 à 20 secondes pour atteindre un avion qui était à 1,5 km du point d'impact au moment du tir?
Eh bien Anton Otto Fischer et Western Electric nous donnent la solution de l'équation ! Le "Gun Director M9" de Western Electric est LA solution !
Un dessin valant mieux qu'un long discours, regardez cette autre pub parue dans Life du 1944 06 12.
Conçu par le Dr C.A Lovell, lisez cet article de 1945 (en anglais)  qui rend hommage à son efficacité.

Pour une fois, c'est dans les airs que se passe une action illustrée par Anton Otto Fischer!
En de page,cette pub dit :
"Developpé par "Bell Telephone Laboratories" et fabriqué par "Western Electric", le "Gun Director" est l'une des nombreuses armes de guerre faites par ceux qui fabriquent des téléphones en temps de paix, Bell Telephones"
Beaucoup d'entreprises ont en effet complètement changé d'activités pendant la guerre, "Nécessité fait loi", comme on dit !

 AOF  1945 11 03 Tanker out of Control
 
Retour sur l'Océan pour cette seconde pub "Western Electric". Cette fois, grâce aux téléphones "Bell", le pilote d'un navire marchand peut rester en contact avec le capitaine d'un tanker en perdition et le guider malgré le brouillard et les tempêtes. Ainsi, toutes les marchandises pourront être livrées à destination.
Anton Otto Fischer est véritablement un grand peintre de la marine. Il rend la mer comme personne, son brouillard semble juste devant nous, et l'inquiétude qui pourrait se lire sur le visage du pilote sera vite estompée par les qualités du téléphone qu'il emploie.

Notez en bas à droite le rappel de la silhouette du marin avec cet injonction : "Nous ne pourrions gagner sans eux -ni VOUS!"
Ils contribuent aux succès de nos combattants -les hommes da la marine marchande mettent tout ce qu'ils ont pour livrer les outils de la victoire. Pendant le 7ème emprunt de guerre, donnez tout ce que vous pouvez dans les bons de guerre et aidez ainsi à l'achat de ces outils."
L'effort de guerre était partout, et nombreuses étaient les publicités de l'époque qui rajoutaient ce genre d'encart où l'on demandait à la population d'acheter des bons de guerre "pour la Victoire"
 
¤¤¤¤¤

AMERICAN LOCOMOTIVE             AOF

AOF
           1943 03 13
  Like a nice Ocean Trip-free?
 
Créée en 1901 par la fusion de plusieurs petits constructeurs de matériel ferroviaire, "American Locomotive Company" ou "ALCO" fabriqua aussi sous licence des automobiles Berliet en 1906, puis assembla ses propres voitures "ALCO" après l'abandon de la licence. Une voiture ALCO gagna la coupe Vanderbilt en 1909 et 1910 pilotée par Harry Grant , et une ALCO participa aux premiers « 500 Miles d’Indianapolis » en 1911 toujours aux mains d' Harry Grant.
Mais ALCO cessa ses activités automobiles en 1913 pour se consacrer uniquement à la fabrication de locomotives. Plus de 75000 machines sortirent de ses nombreuses usines jusqu’à l’arrêt de la production en 1969..
Durant la Deuxième Guerre Mondiale, "American Locomotive Company" diversifia ses activités pour l'effort de guerre en produisant des munitions. Durant le conflit, ALCO fabriqua aussi des trains pour la Russie.
 
Dans cette publicité, ALCO nous rappelle que la guerre n’est pas une promenade de santé, et que, malgré les premières victoires contre l’Allemagne Nazie, il ne faut surtout pas relâcher son effort et continuer à produire des munitions pour les soldats, et des trains pour déplacer les hommes et d’autres trains encore pour les revitailler en matériel et nourriture. L’ennemi veille et est à l’affut de la moindre occasion.
Vigilance, donc, pour ne pas être surpris par une déconcentration due à l’euphorie des victoires… ce qu’a illustré Fischer avec son bateau à la merci d’un navire Allemand prêt à l’abordage.
 

¤¤¤¤¤

SHELL                                           AOF
 

 AOF
 1944 06 26
 Vitamins for Battle Wagons

Au deuxième rang des entreprisesclassées par leur chiffre d'affaires, la "Shell" est première entreprise mondiale dans le domaine du pétrole. (Chiffres 2009)
Créée en 1890, son premier logo représentait une palourde, puis devint ensuite la Coquille St Jacques que l'on connait.
Sur cette illustratio d'Anton Otto Fischer, la vitamine en question est un procédé anti rouille inventé par Shell.
La compagnie compare l'action de son procédé aux vitamines qu'on ingère pour combattre le beri-beri ou la pellagre. On sait que les vitamines sont là, mais on ne les voit pas, on constate seulement leurs effets bénéfiques. Eh bien le procédé "Shell", c'est la même chose : intégré à la fabrication de l'huile ou d'autres lubrifiants, on ne le voit pas, mais on sait qu'il agit en silence et efficacement. Ainsi, les turbines sont protégées, et la consommation des moteurs est moins importante
En cette période de guerre, Shell mit son procédé à la disposition d'autres fabriquants, - Un autre "V pour Victoire"- comme le dit la dernière phrase de la publicité!
Et, à côté du logo, un slogan : "La recherche Shell, épée d'aujourd'hui, soc de demain"
Encore une pub où l'impression de force des éléments, mer ou bateaux est très présente. La puissance apparente du bateau qui coupe les flots en deux est encore accentuée par les embruns qui s'écartent du bateau et la couleur du ciel, menaçante. Les bateaux foncent vers leur objectif, et nul doute qu'ils y parviendront.
Cette pub est à rapprocher visuellement de la couverture du Post du 1932 04 09, " The Seafaring" que vous pouvez voir dans l'article suivant.

Shell et Petroplus
La Shell est actuellement en première ligne avec l'affaire "Petroplus" voici l'article qui lui est consacré sur "Wikipédia" :
"Shell a cédé trois raffinerie en 2008 pour se défaire du raffinage en France. Les raffineries de Petit-Couronne et Reichstett ont été cédées au groupe financier PETROPLUS. Le site de Berre a été cédé au groupe américain Lyondell-Basell. A ce jour, la raffinerie de Reichstett est en cours de ferraillage, pourtant construite qu'en 1968. Le site de Berre est mis sous cocon jusqu'à la fin de l'année 2013, avec une fermeture faute de repreneur. Le site de Petit-couronne est en redressement depuis janvier 2012 (et même en liquidation depuis octobre 2012) suite à la faillite du groupe financier PETROPLUS. Le géant pétrolier, aux multiples codes d'éthiques, a ainsi cédé ses raffineries françaises dans le but de les fermer à moyen terme. Shell ne reconnait pas ses responsabilités sociales et environnementales sur le site de Petit-Couronne. Usine que Shell a exploité 83 ans où les profits ont été très importants. Par ailleurs, l'outil a été abandonné dans la dernière décennie d'exploitation où aucun investissement à la hauteur n'a été réalisé. Shell qui connaissait son retrait dans ce secteur, a cassé l'outil couronnais afin de le céder à un groupe purement financier fragile sur un marché purement pétrolier dicté par les majors. Shell a ainsi prémédité la fermeture de ses sites en les cédant tout en essayant de se retirer les responsabilités sociales et environnementales légalement. La dette environnementale du site normand est estimé à 500 millions d'euros en cas de fermeture du site, que Shell ne veut pas prendre en compte."
Rendez-vous en avril pour la décision du tribunal de commerce.... en attendant, voici le blog des employés, car il est bon d'avoir le point de vue des principaux concernés.



¤¤¤¤¤

REPUBLIC STEEL                   fischer

 fischer
 1941 04 26 A Ring of Steel around a Mighty Nation

"Republic Iron and Steel Company" fut fondée à Youngstown dans l'Ohio en 1899.
En 1927, son président, Cyrus S. Eaton racheta plusieurs petites compagnies dans le but de rivaliser avec US Steel, qui était leader aux Etats Unis.
Puis Tom M. Guilder prit les rênes de la société. Il fusionna avec des petites compagnies et le nom devint "Republic Steel Company"
En 1937 suite à un accord social non signé par trois sociétés metallurgiques, dont "Republic Steel", une grève connue sous le nom de "Little Steel Strike" se déclencha et fut sévèrement réprimée le 30 Mai 1937 : ce jour, nommé depuis, "Memorial Day Massacre of 1937" vit la police tirer sur les manifestants, en tuant dix, en blessant une centaine d'autres dont une trentaine resteront handicapés à vie.
Ce petit film en deux parties retrace cette journée funeste. (Part #01, Part #02)
Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, "Republic Steel" participa à l'effort national en sous-traitant les besoins de l'armée terrstre, de la marine et de l'aviation.
A partir des années 70's, cette compagnie vit son activité se réduire, et elle fut rachetée en 1984.

Encore une fois, c'est une impression de force et de puissance que nous donne cette illustration d'Anton Otto Fischer. Elle renforce encore plus le texte de cette publicité :

"La Navy sera sur les deux océans, si le besoin s’en fait sentir.
"Un anneau d'acier autour d'une puissante Nation!" C’est l’un des moyens les plus forts pour dire « Hauts les mains », l’une des garanties les plus sûres de sécurité.
C’est un travail pour les producteurs d’acier des Etats Unis. Un boulot qu’ils peuvent faire. Un boulot où ils sont au top. Et c’est un boulot où Republic Steel se sent chez lui – car l’acier employé par la Navy est un acier spécial - des alliages – de l’acier « fait maison », de l’acier qui a fait la réputation mondiale de Republic Steel.
Mais pendant que notre premier et principal devoir est de servir la défense notre pays, nous continuons aussi à subvenir aux besoins en acier de l’agriculture, des transports, de l’alimentation, du pétrole et du bâtiment - et de toutes sortes d’autres industries -. Tous ont besoin d’acier et tous sont importants dans notre recherche grandissante pour la défense, et le bien être de la population. Nos soixante-cinq centres industriels sont situés près de nos mines, dans quarante et une villes. Ils sont modernes et efficaces . Ils tournent à plein temps avec des hommes qui connaissent l’acier, des hommes qui ont foi en l’Amérique et son futur.
Republic Steel et les hommes de Republic Steel sont prêts pour cette charge, et ils le font. Maintenant."

Qui, mieux que Fischer, aurait pu rendre cette impression de force et de puissance?
Republic Steel a vraiment frappé à la bonne porte. Cette illustration est à rapprocher de celle qu'il fera en 1944 pour Shell (Voir un peu plus haut dans cette page) et de la couverture du Post du 1932 04 09 (voir juste ci dessous). Fischer avait le grade de Lietnant-Commander de réserve dans la Navy, et il reprendra du service en 1943 sur le Garde Côte "Campbell".
La page "Anton Otto Fischer 03" est entièrement consacrée à cette aventure intitulée "The Cruise of the Campbell".
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 
VOIR MES QUATRE AUTRES PAGES A PROPOS D'ANTON OTTO FISCHER
  ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
A VENDRE
 
accueil

CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr

Magazines Index             SEP Index                INDEX PUBS































 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site