CATALOGUES, BOOKLETS

( Montgomery Ward, The Song of Bernadette, Winchester,
Sears & Roebuck, Lincoln Playbill, Inauguration Program 57,
AVCO Golf Booklet... )
         accueil
                              CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
      Magazines Index          SEP Index             INDEX PUBS  
CATALOGUES-BOOKLETS 2éme Partie 
    Cliquez sur les liens sous les photos (ou à côté) pour agrandir celles-ci  !

 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
MONTGOMERY WARD         divers

Aaron_Montgomery_Ward est né à Chatham, New Jersey le 1843 02 17.
Brillant et débrouillard, il quitta très tôt le domicile familial pour chercher fortune dans le monde des affaires. En tant que voyageur de commerce dans le Middle West, il conçut l’idée d’acheter des marchandises en grande quantités aux fournisseurs, payées cash pour les revendre directement aux fermiers moyennant un petit bénéfice. Pas de crédit de part et d’autres = économies.
En 1872, lui et son associé, George Robinson Thorne commencèrent à développer une petite société de vente par correspondance dont le siège était dans un centre hippique… Ensemble, ils totalisaient 2400 $ de capital, et une simple feuille de papier récapitulait les marchandises à vendre. Cette petite société, qui débuta à Chicago fut la première à vendre différentes sortes de marchandises par correspondances (mais de denrées périssables) La société grandit tranquillement pendant les quatre décennies suivantes et devint florissante.
Aaron Montgomery Ward mourut en 1913, et à cette date, le chiffre d’affaire était grimpé à 40 millions $.
Au début de l’activité de la société, la plupart des clients de Montgomery Ward vivaient dans des petites ville de campagne ou des fermes. Après la première Guerre Mondiale, les ventes par correspondance commencèrent à décliner, malgré toutes les publicités qui pouvaient être faites. L’amélioration de l’état des routes, et l’usage de l’automobile rendaient plus facile aux gens de la campagne de se rendre en ville pour leurs achats. Cela incita les plus grosses sociétés à ouvrir des boutiques en ville.
En dépit du dépeuplement rural au profit des villes, les ventes par correspondance se remirent à grimper après la Deuxième Guerre Mondiale. Les VPC développèrent de nouvelles techniques de vente, et de nouvelles firmes s’installèrent pour des ventes spécialisées.
Une des choses les plus importantes fut l’apparition des catalogues de vente qui présentait toutes sortes de marchandises, depuis le foulard ou le papier peint jusqu’au tracteur pour le fermier. Montgomery Ward avait saisi depuis longtemps l’importance de ces catalogues, aussi ils choisirent Norman Rockwell pour illustrer la couverture du catalogue Printemps-Été de 1925 C’est cette couverture que je vous présente aujourd’hui. J’aurais aimé vous présenter le catalogue complet, mais le peu de fois où on le voit passer sur Ebay, c’est à un prix prohibitif. Je me suis procuré par hasard dans un lot cette illustration originale, découpée dans la couverture de ce fameux catalogue…
C’est mieux que rien !
Rockwell reprit un thème qui lui était cher, "les trouvailles dans un grenier". Il s'était déjà servi de ce sujet, et il s'en servira encore !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 THE SONG OF BERNADETTE         pubs
 A 20Th Century Fox Booklet


 catalogs  1943 The Song of Bernadette
 
 Sur la page "Rockwell et le Cinema", je vous avais parlé succintement de l'affiche qu'avait réalisée pour ce film Norman Rockwell en 1943. Je n'avais, à l'époque, qu'une publicité à vous proposer.
Voici maintenant un petit "booklet" qui nous en dit beaucoup plus sur ce film.
 Il s'agit d'une adaptation par George Seaton d'un récit romancé de l'histoire de Bernadette Soubirous, dû à Franz Werfel.
D'abord il a bénéficié d'une remarquable distribution d'acteurs et de techniciens. On retrouve dans le casting des noms comme Anne Revere, Linda Darnell ou Marcel Dalio.
"The Song of Bernadette" ( en français, "Le Chant de Bernadette") a reçu 12 nominations et fut récompensé par 4 oscars, dont celui de la meilleure actrice pour Jennifer Jones, dont c'était le premier grand rôle. Les trois autres statuettes furent attribuées à : Oscar de la meilleure photographie pour Arthur C. Miller, l'Oscar de la meilleure direction artistique pour James Basevi, William Darling et Thomas Little et l'Oscar de la meilleure musique de film pour Alfred Newman.
Newman avait d'ailleurs remplacé au dernier moment Igor Stravinsky pour composer la musique du film.

Dans ce catalogue de 20 pages, mesure 22,7cm x 29,7 cm. On y trouve des articles des différents protagonistes de ce film: scénariste, acteurs, réalisateurs et intervenants. D'ailleurs une page entière est consacrée à Norman Rockwell, nous rappelant son parcours. Il venait juste de présenter ses "Four Freedoms" au peuple Américain et se relevait de l'incendie qui avait détruit son studio.
"The Song Of Bernadette" fut le premier film à recevoir un Golden Globe.

Le tableau original de Rockwell fut vendu aux enchères le 18 Novembre 2005 et, malgré une estimation de 200.000/300.000$ en rapporta 478.000$ ! Voici ce qu'en disait le catalogue de la vente. (Bernadette y est d'ailleurs créditée du patronyme de "Sobirous" au lieu de "Soubirous"!)
Une nouvelle vente de ce tableau rapporta 605.000 $ à son vendeur le 26 Octobre 2013.
Ce portrait est empreint d'un grand mysticisme et est considéré comme l'un des tableaux les plus aboutis du peintre.

 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤.¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

WINCHESTER                                             catalogs
100 th Birthday Catalog (1866-1966)


 catalogs
1966 100th Birthday Catalog

En 1966 Winchester fêtait son 100 ème anniversaire. La marque avait été créée en 1866 par Oliver Winchester et son fusil Modèle 66 avait révolutionné le marché des armes.
Pour fêter cela, ils éditèrent donc un catalogue "Spécial Anniversaire" et illustrèrent la couverture avec l'image qu'avait réalisée Rockwell pour le film "Stagecoach" (Voir ci-dessous).
L'éditorial de ce catalogue ("A century of leadership") nous parle d'Oliver Winchester, nous rappelle la conquête de l'Ouest et les modèles qui ont marqué l'histoire de Winchester.
Et puis, il y a un petit encart à l'intérieur de ce magazine, et, ce qui est intéressant est la présence de Norman Rockwell sur ce rajout.
Nous voyons une photo de Norman Rockwell à sa table de travail, en train de peindre justement cette affiche. La lecture de ces 2 premières pages du dépliant ( j'ai relié recto et verso sur la même image pour plus de facilité) nous apprend que le modèle du fusil représenté par le peintre est le "modèle 66", et, d'autre part, si vous avez un dollar, envoyez-le au fabriquant, vous recevrez en retour une affiche de l'illustration en 70cm x 35 cm! Pas mal, non?
Sur la page 3 du dépliant, Rockwell fait l'éloge de Winchester, et le bon de commande nous montre cette affiche encadrée. C'est vrai que ça en jette !!!
Et puis sur la 4ème page, en plus de nous raconter la genèse de l'illustration, il y a une autre photo du peintre, en train de tirer le portrait de Michael Connors, un des acteurs du film. Rockwell fit d'ailleurs partie de la distribution du film, son seul rôle au cinéma !
Ce petit catalogue a 32 pages, et toute la gamme des armes Winchester y est représentée, avec une réédition du "Modèle 66".

Rappelons enfin, à propos de Winchester, le célèbre western d'Anthony Mann avec James Stewart, Shelley Winters et Rock Hudson, " Winchester 73 "
 
A propos du film "Stagecoach"
" STAGECOACH " 1966 ( " LA DILIGENCE VERS L'OUEST " )
Un film de Gordon Douglas avec Ann-Margret, Red Buttons, Bing Crosby, Van Heflin, Mike Connors, Alex Cord, Stefanie Powers, Bob Cummings, Keenan Wynn, Slim Pickens

Ce film est un remake de “ Stagecoach “ ( " La Chevauchée fantastique " ) tourné par John Ford en 1939.
Il reprend le scénario de Dudley Nichols.
Le film raconte l’histoire d’un groupe de voyageurs qui font un trajet en diligence jusqu’à Cheyenne. Bien que chacun ait ses propres secrets, ils s’associeront pour combattre ensemble Indiens et hors-la-loi.
Ann-Margret est excellente en prostituée en quête de rédemption, et c’est le dernier film de Bing Crosby, un docteur déchu et alcoolique .
Norman Rockwell a fait le portrait de dix des principaux interprètes du film, et l’affiche est rehaussée par une scène de l’attaque de la diligence par les indiens. Cette peinture sera d’ailleurs reprise pour illustrer un catalogue pour la marque de fusils et carabines Winchester.
Le fim fut diffusé en France sous le titre « La diligence vers l’Ouest » et fut vu sur Antenne 2 le 2 Novembre 1971 
Vous pouvez d’ailleurs voir au générique du film le nom de Norman Rockwell qui fut récompensé pour la promotion qu’il fit du film, par un petit rôle, sa seule apparition comme acteur de cinéma !
Voici les dernières images de ce film, hommage au travail de Norman Rockwell.

PS : De nombreuses informations à propos de ce film sur le site :
http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?p=55552

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

SEARS & ROEBUCK
1932 Bicentenial Catalogue
catalogs  1932 Bicentenial Catalogue

En 1932, nouvelle commande de Sears & Roebuck. Pour commémorer le bicentenaire de la naissance de George Washington, les géants de la vente par correspondance font une nouvelle fois appel à Norman Rockwell pour illustrer leur gros catalogue. George Washington (1732-1799) est le héros absolu des Américains et il était inconcevable de ne pas fêter son bicentenaire. Premier Président Américain, il est le symbole de la liberté retrouvée face à l'envahisseur Anglais.
Une page spéciale lui est consacrée parmi les 926 du catalogue. On peut d'ailleurs acquérir une reproduction encadrée de la couverture pour 49 cts seulement! Comme dans le catalogue de 1927 (voir ci-dessous), on trouve tout dans ses pages!
De la mode pour les hommes, pour les femmes et les enfants, des montres, vélos, appareils photo, instruments de musique, et, sur des pages en couleurs, de la lingerie. En parcourant les pages, on y trouve aussi de l'équipement de maison, de l'électro ménager, du bricolage, du jardinage, tout pour l'auto...
C'est l'ancêtre de nos catalogues "La Redoute", "Manufrance" et autres "Trois Suisses"
Sur ce lien, vous trouverez un fichier PDF très complet qui vous racontera l'histoire de Sears & Roebuck, avec des photos des hommes qui ont fait cette compagnie, et de nombreuses illustrations décrivant les batiments et l'organisation d'une telle "Usine à gaz" (une petite minute de téléchargement, désolé !)
Enfin, voici le dos de la couverture. Celui-ci est un peu "bouffé aux mites", mais il est bien accroché au catalogue. Et puis, ce catalogue a plus de 80 ans, il est passé dans de nombreuses mains, il a sans doute été oublié dans un grenier, il a été grignotté par des souris, il a l'odeur du vieux papier... Mais il est le témoin d'une époque, d'un mode de vie, alors pour moi, son état moyen n'a que peu d'importance. Il est complet, les couleurs de la couverture sont encore éclatantes... que demander de plus?
Bon, votre commande est faite? Alors, il reste plus qu'à la mettre dans l'enveloppe, de timbrer le tout et de l'envoyer à l'adresse préimprimée... Et à guetter le facteur !

Spring 1927 Catalog

        divers

L'histoire de la Sears, Roebuck & C° et la réussite de son fondateur méritent d'être contées !
Richard Warren Sears est né en 1863 Dans le Minnesota. Il commence à travailler très tôt pour aider sa famille. Après avoir appris la télégraphie, il occupe un poste de chef de gare. En 1886 à l'âge de 23 ans, sa carrière marque un tournant. Un envoi de montres goussets provenant d'un fabricant de Chicago est alors refusé par un revendeur du Minnesota.
Il devenait alors courant qu'un fabricant ou un grossiste fasse parvenir à un revendeur des produits qu'il n'avait pas commandés. En cas de refus, le grossiste proposait alors au revendeur de conserver la marchandise pour un coût prétendument inférieur au coût du renvoi de la marchandise à l'usine. Le revendeur acceptait souvent l'offre et revendait en faisant un petit profit.
Mais en cette année 1886, un revendeur refuse les montres. Le jeune Sears saute sur l'occasion. Il se met d'accord avec le grossiste pour conserver pour lui tout profit qu'il ferait sur un prix de 12 $/pièce. Il revendit alors ces montres aux autres chefs de gare de la ligne à 14 $/pièce.
En six mois, Sears amasse 5 000 $. Il se rend à Minneapolis et fonde la R. W. Sears Watch Company.  Il place des annonces dans les journaux pour agriculteurs et fait envoyer des lettres et des brochures à des clients potentiels. Il utilise une approche personnalisée dans ses annonces, qui s'accorde à la mentalité des habitants des régions rurales ou vivant dans de petites localités, les persuadant d'acheter ses produits par correspondance.
En 1887, Sears déplace ses activité à Chicago. La même année il engage l'horloger Alvah Curtis Roebuck pour s'occuper des réparations des montres. Roebuck n'est pas le premier employé de Sears mais il deviendra plus tard son associé dans la Sears, Roebuck & Company. Celle-ci voit le jour en 1893, alors que Sears a 30 ans. Il renforce son offre d'une garantie de 20 ans ! Quelques années plus tard, lorsque Roebuck quitte la société alors en pleine croissance, Sears prend un nouvel associé, le tailleur Julius Rosenwald, qui dirigera la société dès 1908 lorsque Sears se retire à l'âge de 45 ans.
Le premier catalogue, publié en 1893 ne comporte que des montres. Dès 1897, d'autres produits sont ajoutés comme des vêtements pour hommes et femmes, des charrues, de l'argenterie, des vélos, et des articles de sport. Ces catalogues sont très populaires, et très recherchés de nos jours.
Désirant surpasser le leader du marché de la vente par correspondance la Montgomery Ward and Company, Richard Sears travaille 12 heures par jours et 7 jours par semaine. Sa stratégie est inchangée, des prix bas, beaucoup de publicité et sa garantie satisfait ou remboursé. En dix ans seulement, il parvient à son but et devient leader du marché.
Le catalogue de 500 pages est alors expédié à 300 000 foyers. En 1907 l'Amérique vit une sévère crise financière (connue sous le nom de Panique de 1907) et pour la première fois de son histoire, les ventes la Sears, Roebuck and Company stagnent. Richard Sears désire augmenter la publicité afin de contrer l'effet de la crise. Rosenwald est d'un autre avis, il veut réduire les dépenses en attendant un retournement de la conjoncture. Rosenwald l'emporte après un vote du conseil d'administration. Il en résultera une augmentation du profit, en 1908, alors que les ventes diminuent comme cela avait été prévu.
Suite à ce conflit, Sears, de santé fragile donne sa démission en tant que président de la compagnie le 21 décembre 1908. Il meurt en 1914 à l'âge de 50 ans de la maladie de Bright.
L'entreprise continua à se développer et est devenue le plus gros commerce de détail aux États-Unis vers le milieu du XXe siècle, ses catalogues devinrent célèbres. La compétition et les changements démographiques de ses clients ont constitué un défi de taille pour l'entreprise après la Seconde Guerre mondiale, alors que ses bases rurales et urbaines se sont évaporées et que les marchés en banlieue devenaient de plus en plus populaires. Les locaux déménagèrent dans la Sears Tower en 1974. La popularité du catalogue dégringola ensuite avec les nouvelles technologies. Sears a fusionné avec Kmart vers le début de l'année 2005, créant ainsi la Sears Holdings Corporation.

Norman Rockwell avait été contacté par la Sears pour illustrer le catalogue été-automne 1927. Ce catalogue est un des plus recherchés actuellement.
On trouve de tout, dans ce catalogue ! Depuis la mode pour hommes, en passant par le bricolage et les pièces détachées d'automobiles, en continuant avec les jouets et le mobilier, en s'arrêtant sur la décoration et le luxe, et en bavant sur de la lingerie pour de torrides soirées du samedi !(Oups !)
Il comporte 720 pages, et c'est l'ancêtre des catalogues Manufrance, La Redoute et Les 3 Suisses réunis !
Une illustration de Rockwell, "Washington's Bicentennial Birthday" fut reprise pour illustrer un des catalogues de 1932.
A la fin des années 20's, il peignit également une étude qu'il avait faite pour Sears & Roebuck, "Boy reading Sears Catalog" mais elle ne fut jamais utilisée.
Et il fut recontacté en 1964, 32 ans après par cette même firme pour vanter les mérites de la marque. Mais ne remarquez- vous pas quelques similitudes avec une pub de 1950 pour Massachussets Mutual ? Et de nos jours, les gestes sont encore les mêmes pour le premier jour d'école ! Bien vu, Norman !!!
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 43Rd INAUGURATION 1957
 
        divers
 1957 43rd Inauguration Official Program

Ce week-end, aux Etats-Unis se tiennent les cérémonies de "l’Inauguration" c'est-à-dire l’Investiture du Président élu,  Barrack Obama.
Dès qu’un Président est élu aux Etats-Unis, un protocole régit cette élection et la mise en place du nouveau Président.
D’abord, l’élection a toujours lieu en Novembre. Le Président sortant finit son mandat et expédie les affaires courantes jusqu’au 20 Janvier où doit se tenir la prestation de serment du nouveau Président. Si le Président est élu pour un deuxième mandat, il reste en poste et continue sur la lancée de son premier mandat. Le Président ainsi que le Vice Président prêtent serment pour ce nouveau mandat le 20 Janvier
Dwight D. Eisenhower a été réélu triomphalement en 1956 face à Adlaï Stevenson. C’était le second face à face entre les deux candidats, et la seconde victoire d’Eisenhower. C’était un homme simple, qui venait du peuple, doublé d’un grand soldat. Il a gravit toutes les marches à la seule force de son travail et de sa volonté. Quand il était jeune, il travaillait avec ses cinq frères après l’école pour faire vivre leur famille. Général commandant en chef les armées sur le front Européen pendant la deuxième Guerre Mondiale, c’est lui qui signa la reddition de l'Allemagne en 1945.
Richard M. Nixon, venait d’une famille de Quakers dont les principes étaient le travail, le sens de l’économie, et les valeurs spirituelles. Quand il était jeune, il travaillait dans l’épicerie familiale. Il put rentrer dans une université pour y apprendre le droit. Il rejoint ensuite la Navy et servit pendant 15 mois durant la deuxième Guerre mondiale. Elu en 1946 au Congrès, Richard Nixon, brillant avocat commença alors une carrière politique qui devait s’achever en 1974 avec l’affaire du Watergate.
En 1957, Norman Rockwell a dessiné la couverture du programme officiel de l'Investiture que les Américains appellent  « l’Inauguration ». Cette cérémonie a eu lieu du 19 au 21 janvier 1957.
Voici donc le programme tel qu’il se présentait en 1957
Samedi 19 janvier :
Après-midi :
  • Réception sur invitation des « Official Distinguished Ladies » au siège de la PANAM à 15h00
  • Soirée des Jeunes Républicains au « Willard Hotel » de 17h00 à 19h00 sur invitation seulement.
  • Soirée :
  • Festival Inaugural. Soirée à la « Uline Arena » à 20h00 en compagnie de célébrités de la scène, de la radio et de la télévision. Billets disponibles au public
  • Dimanche 20 Janvier :
  • Matin :
  • Services religieux spéciaux dans tout le district de Columbia ( Où se tient la ville de Washington)
  • Après-midi :
  • Réception pour les Gouverneurs et des invités de marque dans le grand Hall du Statler Hotel de 15h30 à 18h30, sur invitation seulement
  • « Dédicace de l’Amérique pour la Paix Mondiale » par les  Jeunes Républicains . Billets disponibles au public au Sheraton Parks Hotel. A partir de 14h30
  • Soirée :
  • Concert inaugural par le National Symphony Orchestra et ses solistes à partir de 20h30 au Constitution Hall. Billets disponibles au public
  • Diner pour les Conseillers des comités nationaux [républicains] dans le grand Hall du Statler Hotel à partir de 20h30 sur invitation seulement
(Des cérémonie privée pour le Président et le Vice-Président se tiendront à la maison Blache pendant toute la journée)
Lundi 21 Janvier :
  • Midi :
  • Prestation de Serment du Président des Etats-Unis. Prise de fonction du Président et du Vice Président au Capitole, East Main Steps. Sur Invitation du Joint Congressional Committee.
  • Après-midi :
  • Parade Inaugurale sur Pennsylvania Avenue à partir de 13h30. Billets disponibles pour le public.
  • Soir :
  • Bal inaugural au Sheraton Park Hotel, au Stattler Hotel, au Mayflower Hotel et à la National Guard Armory. De 21h00 à 02h00, sur invitation seulement.
Cela vous donne une idée de ce qui va se passer ce week-end.
Dans ce fascicule, nous avons également une présentation des familles Eisenhower et Nixon. Et puis une double-page nous présentant les deux épouses. Ce qui est étonnant, c’est qu’elles apparaissent sous les surnoms que leur donnent les Américains, c'est-à-dire « Mamie » pour Mme Eisenhower, et « Pat » pou Mme Nixon. Imaginez que l’on ait parlé de « Bernie » sur les invitations officielles du Septennat Chirac, ou de l’ « Aphone » pour  la Première Dame de l’ère Sarkozy…
On trouve également une présentation du Bal Inaugural avec les deux épouses en grande tenue de soirée ( Ah ! La robe de Mamie !!! )
En fin de fascicule, on apprend comment se procurer la Médaille Officielle de la cérémonie et on découvre en dernière page la Prière du Président.
Je vous passe les énumérations de tous les officiels qui seront présents aux cérémonies et les remerciements aux membres des comités qui ont permis la réélection d’Eisenhower. Enfin, au milieu du livret, une vingtaine de photos rappellent l’action des deux hommes pendant le mandat précédent et la campagne pour l’élection de 1956.
Un petit livret de 48 pages très intéressant qui vous fera mieux vous représenter les différentes manifestations de ce « Week-end Inaugural »

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
AVCO ( Golf Tournament)              divers nr

divers nr
1969 AVCO Golf Tournament

En 1969, AVCO, une société aéronautique ( ce qui explique son sigle en forme d'empennage d'avion ) qui avait aussi une branche de radio-télé-diffusion sponsorisait pour la 2ème fois un tournoi de golf à Pleasant Valley, parcours créé en 1961. ( AVCO avait racheté la Crossley Broadcasting Corp en 1945 et ne changea le nom de cette société en AVCO qu'en 1968 )
AVCO fit appel à Norman Rockwell pour réaliser le portrait de Cosmo Mingolla, propriétaire du parcours. Ce tournoi avait été remporté l'année précédente par le grand Arnold Palmer.
Dans ce tournoi de 1969, gagné par Tom Shaw, on note la participation de Gary Player. Et en 1970, c'est le fameux Billy Casper qui l'emporta.
Cosmo Mingolla est mort en 1979, et son fils a repris le flambeau, mais une banqueroute conduisit à la faillitte et le parcours de Pleasant Valley fut vendu pour 5 millions de $ en 2010.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 
ABE LINCOLN IN ILLINOIS

divers nr    Divers NR
1938 Abe Lincoln in Illinois  1938 Abe Lincoln in Illinois
           Flyer                             Playbill ( Programme)

" Abe Lincoln in Illinois " est une pièce de théâtre qui fut écrite par Robert E Sherwood en 1938. En trois actes, elle raconte la vie d'Abraham Lincoln depuis son enfance jusqu'à son accès à la présidence des Etats Unis.
Elle raconte également sa romance avec Mary Todd.
Sherwood reçut le prix Pulitzer pour cette pièce qui fut présentée à Broadway en 1938.
Le rôle titre en était confié à Raymond Massey qui s'y investit totalement.
En 1940, un film fut réalisé, toujours avec Raymond Massey dans le rôle de Lincoln, et toujours avec le même succès.
Norman Rockwell fit le portrait de Massey pour les besoins du programme.
Raymond Massey eut une longue carrière cinématographique, un de ses rôles les plus célèbres est celui de Jonathan Brewster dans le chef d'oeuvre de Capra, " Arsenic et vieilles Dentelles ".
Il mourut en 1983 à l'âge de 86 ans.

Mais ce n'est pas le seul portrait de Lincoln qu'il fit, en voici trois autres. On voit aussi deux portraits de Lincoln dans la couverture du 1927 02 19 "The Law Student" et un autre dans celle du 1948 04 03 "Curiosity Shop". (Voir sur la page "DIVERS ROCKWELL" l'article consacré à Abraham Lincoln)
Il fit l'objet également de plusieurs illustrations publiées dans des magazines.
En 1945, une illustration parue dans le Post du 10 Février, "The long Shadow of Lincoln" nous montre juste une partie du buste de Lincoln.
Il fait à nouveau l’objet d’une illustration de Rockwell le 1962 02 10, toujours dans le Post pour une nouvelle intitulée "Mr Lincoln for the Defense " relatant une des affaires qu’il eut à traiter quand il était avocat.
En 1964, une illustration pour Spokane Insurance , "Lincoln, the Rail Splitter" représente Lincoln à l’époque où il se servait de sa hache pour tailler les traverses des rails chemins de fer.
Rockwell le représentera une fois encore en 1975 dans "Matthew Brady photographing Lincoln" pour une reconstitution de la séance photos que fit Matthew Brady avec Lincoln.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤ 
accueil
             CATALOGUES-BOOKLETS 2éme Partie                
CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
      Magazines Index          SEP Index             INDEX PUBS     
A VENDRE

 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site