ANTON OTTO FISCHER
Peintre de la Marine (1882-1962)
2ème Partie


Illustrations pour le Post (Page 01)
accueil

CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr

Magazines Index             SEP Index                INDEX PUBS
 
      A VENDRE    
Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci


¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Anton Otto Fischer a peu ou pas de rapport avec Norman Rockwell. Leur seul point commun est qu'ils ont travaillé ensemble pour les mêmes journaux,- Saturday Evening Post, Country Gentlemen, American Boy, The Popular Magazine, Life Magazine - et à la même époque. Peut-être se sont-ils rencontrés, peut-être ont ils parlé ensemble, peut-être ont-ils chacun de son côté apprécié le travail de l'autre, peut-être se sont-ils demandés quelle technique employait l'autre ?
Je n'en sais rien, je n'ai pas d'informations sur une éventuelle rencontre entre les deux artistes.
Mais par cette page, je voulais juste rendre hommage à ce grand peintre qu'était Anton Otto Fischer, humble devant la mer qu'il a su rendre inquiétante et belle, humble devant la nature dans les paysages qu'il a si souvent arpentés, humble devant les marins qu'il a cotoyés.
J'aime cette mer, j'aime ces paysages, j'aime ces marins, et j'espère que cette modeste contribution à la découverte de son art  vous entrainera vous aussi vers ces destinations lointaines, pleines de dangers, ou vers ces havres de paix que sont ces sous-bois et ces collines qu'il peignait avec tant de justesse.
Cliquez sur les liens, vous découvrirez une partie de l'oeuvre d'Anton Otto Fischer...
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
WILLIAM JONATHAN NEIDIG

fischer
 1936 06 06 Black Mamba (William J. Neidig)

William Jonathan Neidig (1870 -1955) est né en Iowa. Il a enseigné l'anglais à Stanford puis à l'Université du Wisconsin avant de devenir écrivain indépendant. Il écrivit de nombreuses nouvelles pour le Post et autres magazines.
Il a également écrit des recueils de poèmes comme "The first Wardens" ou et plusieurs livres.
Plusieurs de ses nouvelles ont été adaptées au cinéma dans les années 1920's
Il est enterré au St Peter Cemetary à Archbold, dans l'Ohio.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
HOWARD PEASE

    AOF       AOF
1941 02 The Black Tanker       1941 04 The Black Tanker (suite)
            (H. Pease)                                 (H. Pease)

  AOF
 1937 10 Foghorns (H. Pease)

   AOF
 1936 07 Hurricane Weather (H. Pease)

Howard Pease (1894-1974) a été attiré par la mer dès son plus jeune âge, peut-être parcequ’il habitait à l’intérieur des terres, loin des brouillards de la côte, au bord d’une rivière qui filait jusqu’à la Baie de San Francisco.
Né à Stockton, Californie, il y fit ses études puis entra à l’Université de Stanford.
Howard Pease se servit de sa propre expérience pour raconter les aventures de Tod Moran, le héros d’une quinzaine de livres. En effet,  les rapports de Pease avec l’Océan commencèrent quand il dégotta un boulot d’été sur un bateau, à Palo Alto, Californie,  en attendant de rentrer à l’Université.
Et à la fin de sa première année d’études, il fut enrôlé dans une unité universitaire qui fut envoyée en France. Il y resta deux ans, puis, à son retour, il reprit ses études à Stanford où il resta jusqu’à l’obtention de son diplôme.
Ecrire a toujours été son but et il s’y intéressa dès qu’il fut adolescent. Et comme il n’avait pas l’intention d’écrire comme un reclus, il choisit d’être enseignant pour avoir un revenu  et profiter d’écrire pendant les longues périodes de vacances.
La mer l’attirait toujours. Un été, il se fit embaucher à l’entretien de la salle des machines d’un cargo, un des seuls jobs possible sur un bateau pour un jeune homme sans expérience.
Pendant sa première année d’enseignement, il commença l’écriture de The Tattooed Man qui était un condensé de deux voyages qu’il avait fait sur à pied entre Marseille et l’Italie.
The Jinx Ship racontait un autre de ses voyages. The Ship without a Crew fut écrit après un hiver tropical à Tahiti, et Highroad to Adventure relatait un voyage automobile qu’il avait fait sur la Panamerican Highway jusqu’à Mexico.
Pease était très critique à propos de la littérature pour enfants dans laquelle il travaillait) dans les années 1930’s qu’il qualifiait d’ « entièrement et seulement un monde de femmes ». Pease pensait que cela résultait du faible nombre d’auteurs masculins, de gains minimes dans cette littérature et du manque de réalisme dans ces histoires d’enfants et d’adolescents. Pease exposa ses vues dans un discours qu’il adressa à l’American Library Association en 1939. Son audience de 400 femmes libraires convint avec lui du manque d’auteurs masculins et de l’absence de réalisme dans ces romans, mais son ton résolument mysogine en offensa plus d’une et il ne se fit pas que des amies. Malgré cela, son discours provoqua de nombreuses discussions et tribunes et les écrivains en prenaient conscience.
Pease s’intéressa toujours à la question du réalisme  et il correspondit avec de nombreux auteurs à ce sujet. A l’inverse, un critique reconnu à Pease la lourde tâche d’avoir créé des héros traditionnels qui étaient braves, Intelligents et indépendants.
Avec sa femme et son fils, il habitait sur une colline près du Golden Gate, à San Francisco. Tout son temps libre était consacré à l’écriture, et de nombreux romans furent édités tout au long de sa carrière. Certains firent même l'objet de traductions en Français et en Italien.
Il mourut en 1974. La plupart de ses manuscrits sont conservés à l’Université de du Pacifique, à Stockton, sa ville natale.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
MILLARD CLINTON WARD

AOF
1938 04 The Far Horizon (Millard C. Ward)

Millard Clinton Ward (1913-1963) a écrit de nombreuses nouvelles, beaucoup d'entre elles ayant trait à la Mer et aux marins. De nombreux magazines ont accueilli ses écrits, comme le Post, American Boy, Argosy, Everybody's ou encore Sea Stories.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
ALLAN SWINTON

 AOF
 1930 12 The Final Trick
  (Allan Swinton)
Le Major Allan Swinton est né en 1895 à Vancouver, Canada. Il servit dans l'artillerie canadienne pendant la Première Guerre Mondiale.
Auteur de nombreuses nouvelles, il pensait que les étudiants anglais étaient plus matures que les Américains, et qu'à 21 ans, un diplômé britannique est un homme, alors qu'au même âge, un diplômé américian est encore un jeune homme.
Il se déclarait étonné, dans cet article de la "Montreal Gazette" du 1933 07 31, que les 86 nouvelles qu'il avait écrites pour le moment, aient toutes été publiées. "C'est juste de la chance", disait-il.
Il a écrit des nouvelles pour de nombreux magazines comme le Post, Cosmopolitan, Liberty, Munsey's, (Retrouvez trois nouvelles complètes ici) ou cet American Boy du 1930 12, dont sont tirées les illustrations ci-dessus (de couleurs inhabituelles, mais "American Boy" n'était pas de la même qualité que le Post !)
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
ALBERT RICHARD WETJEN


            AOF                              AOF
     1935 11 16 The consistent Man (A.R Wetjen)      1930 01 18 Fortitude (A.R Wetjen)

Albert Richard Wetjen eut une vie très mouvementée, puisque dans sa jeunesse, il échappa à deux naufrages, et survécut à une incarcération dans les geôles du Sultan de Zanzibar ! Durant la Première Guerre mondiale, il servit d'abord dans la Marine Marchande, puis s'engagea dans la Navy, d'où il revint décoré de plusieurs médailles. Ensuite, il occupa divers boulots et fut reporter au Canada. Sa nouvelle intitulée "Command" reçut le prestigieux prix "O'Henry" en 1926, dans la catégorie de la première oeuvre,  et lança sa carrière.  Il écrivit de nombreuses nouvelles qui parurent dans les "Pulps" de l'époque. Il déclara un jour avoir reçu la révélation de l'écriture en lisant Jack London.
Ses nombreux écrits l'amenèrent à retourner en mer, et à aller bourlinguer dans l'Outback Australien.
Il mourut soudainement à San Fransisco, en 1948. Il était âgé de 48 ans. Deux de ses livres,  furent adapté à l'écran : "Way for a Sailor"en 1930, avec Wallace Beery et "Wallaby Jim of the Islands" en 1937 avec Wilson Benge et Gerorge Houston.
     ¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
RICHARD MATTHEWS HALLET
LEONARD HASTINGS MASON
BEN AMES WILLIAMS

 AOF     AOF         AOF                 
  1930 08 23 The Frigate       1931 07 25 The Flanders Coast      1937 12 25 The High Heart
        (R.M Hallet)                          (L.H Nason)                           (B.A Williams)

Richard Matthews Hallet est né le 21 juin 1887 à Bath, dans l'état du Maine. Il rentre à Harvard en 1904, et l'année suivante écrit une nouvelle "The Hankerchief" qu'il envoie au "Cosmopolitan". Il reçut une réponse positive... 3 ans après, ainsi que 60 $! Et il se dit que si cela avait marché une fois, il n'y avait aucune raison que cela ne continue pas.
Etudiant brillant, il rentre à la "Harvard Law School" et obtient un poste de secrétaire pour un juge en 1910. Le juge ferme le cabinet l'année suivante pour partir en Europe et emmène Hallet avec lui. Finalement, ils arrivèrent en Australie, le juge ayant changé d'avis. Hallet commença à écrire des nouvelles qu'il envoya à George Horace Lorimer, l'éditeur du Saturday Evning Post. En juin 1912, Lorimer en retint une qui se passait en mer, "The Black Squad". Il est vrai que deux mois après le naufrage du Titanic, le public était friand d'histoires de mer et d'océan. La nouvelle passa dans le Post du 24 Août 1912.
A partir de ce jour, Hallet n'arrêta plus d'écrire, et ses nouvelles paraissaient dans le Post ou Harper's. En 1915, son livre "The Lady Aft" fut même encensé par Rudyard Kipling, l'auteur du "Livre de la Jungle". L'argent commençait à rentrer, mais la guerre survint et, en 1917, il s'engagea comme matelot sur les vapeurs de la Marine Marchande. Il fit plusieurs voyages jusqu'à St Nazaire. Ces années de guerre l'inspirèrent beaucoup, et nombre de ses nouvelles parurent dans le Post. Entre Février et Novembre 1919, pas moins de 10 nouvelles furent éditées par le journal. Puis, entre 1924 et 1936, il écrivit presque exclusivement pour le Post qui payait entre 2000 et 4000 $ la nouvelle, somme considérable à l'époque. Une cinquantaine de ses nouvelles parurent dans cette période. Puis, Lorimer quitta le Post, et Hallet se fit plus rare dans le magazine, la ligne éditoriale et les goûts du public n'étant plus les mêmes. Ensuite, il fut correspondant de guerre dans le Pacifique et sa dernière nouvelle pour le Post "My Uncle's Footprints" parut le 30 Mars 1946.
Il écrivit encore des articles pour différents journaux et magazines, mais ces articles parlaient de sa région, le Maine, au Nord-Est des Etats Unis.
Son dernier article parut en 1967, et il mourut cette même année à l'âge de 80 ans.
Retrouvez ici sa biographie et sa bibliographie.

Leonard Hastings Nason (1895-1970) Il participa aux deux guerres mondiales. Il fut blessé au combat en 1918 au Mont St Père, en France.
Il écrivit de nombreux livres comme "Chevrons," 1926, "Three Lights From A Match," 1927, "Sergeant Eadie,"1928, "The Top Kick," 1928, "The Man In The White Slicker," 1929, "Incomplete Mariner," 1929, "Among Th Trumpets," 1932, "Defenders of the Bridge," 1932, "Among The Trumpets," 1932, "Rodney, " 1933, "Red Night," 1935, "Eagles Eastward," 1936, et "The Barbary Coast," 1949. Il écrivit aussi pour "Adventure Magazine", le "Saturday Evening Post" et pour "The American Legion Magazine" Il écrivait aussi parfois sous le nom de plume de "Steamer"
Il est mort à New York le 25 Juillet 1970 et est enterré au cimetière d'Arlington.

Très belles illustrations en couleur pour une nouvelle de Ben Ames Williams. Né au sud des Etats Unis, dans le Mississipi, il étudia dans le Massachussets.
Il travailla comme reporter au Boston American de 1910 à 1916 et commença à écrire des nouvelles pour "All Story Magazine". Le succès venant, il en fit son métier et on comptabilise 432 nouvelles écrites, la plupart publiées par le "Saturday Evening Post" et "Collier's"!
Celui-ci a vu également trois de ses livres adaptés au cinéma : Leave Her to Heaven (1945), The Strange Woman (1946), et All the Brothers Were Valiant (1953)
Il est mort en 1953 d'un malaise cardiaque en jouant au curling, un de ses sports préférés...
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
KENNETH ROBERTS
                                              
 AOF   aofischer     AOF        
1931 03 28 The Lively Lady    1934 09 01     (K. Roberts)   1934 09 22 
     (K. Roberts)           Captain Caution 01             Captain Caution 03
A O Fischer illustre deux nouvelles de Kenneth Roberts, spécialiste de l'histoire Américaine régionale,
Né en 1885, il fut diplômé en 1908. Il devint rapidement journaliste et travailla pour "Puck", "Life" et le "Saturday Evening Post".
Pendant la guerre, il travailla à l'étranger comme Capitaine aux renseignements pour le Corps Expéditionnaire Sibérien.
Après la guerre, Kenneth Roberts devint correspondant à l'étranger pour le Saturday Evening Post, puis il travailla comme correspondant à l'étranger pour les magazines de Washington.
Et en 1926-27, il commença à réunir des documents pour une série de nouvelles qui peindraient de façon réaliste les débuts de la Révolution Américaine. Il était attiré par cette période, car sa famille avait pris part à ces évènements. Avec l'aide de son ami Booth Tarkington, il jeta les bases de son histoire et de ses personnages dans la premières de ces nouvelles, "Arundel". Ce fut immédiatement un best seller, et les autres nouvelles suivirent, qui furent récompensées par le Prix Prix Pulitzer - la plus haute récompense journalistique -en 1957. Son plus gros succès fut "Northwest Passage" dont fut tiré le film de King Vidor "Le Grand Passage"
Il décéda le 21 juillet 1957 d'une thrombose corronarienne.. Il est enterré au cimetière National d'Arlington, Virginie.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
GUY GILPATRICK

 fischer  fischer aofischer
 1936 05 23 (G. Gilpatric)        1938 01 29 (G. Gilpatric1936 12 05 (G. Gilpatric)
The Wailing Lady of Limehouse     The Donkeyman's Widow      The Toad Men of Tumbaroo

 AOF             AOF  
1932 01 20 Just between Shipmates    1932 04 02 A Plugged Brass Farthing
        (G. Gilpatric)                               (G. Gilpatric)
AOF  AOF
1930 11 08 The bold Man of Dunvegan   1935 04 27 Three lovesick Swains of Gibraltar
             (G. Gilpatric)                                        (G. Gilpatric)

  AOF    AOF
                   1938 04 23 At the Sign of the Brass Knuckle              1931 04 18 Barking Dog
                         (G. Gilpatric)                                                  (G. Gilpatric)

  AOF  fischer
          1930 09 13                                                1938 09 24
He might have been a Rooshan                     The Yogi of West Ninth Street
         (G. Gilpatric)                                              (G. Gilpatric)
  
Guy Gilpatric était le "père" de Glencannon, héros d'une série dans le Saturday Evening Post qui sera adaptée ensuite pour la télévision américaine. Plongeur passionné, il avait aussi écrit des livres sur la plongée sous marine et le livre " The Compleat Gogglers" (1938) déclencha l'intérêt de Cousteau pour cette activité. Ce livre est épuisé, et certains exemplaires dépassent allègrement les 1000 $ pour un exemplaire de la première édition!
Pendant la première Guerre Mondiale, il avait été pilote pour l'armée, puis correspondant de guerre. Il s'installa à Antibes après la guerre, et c'est là qu'il eut l'idée de Glencannon. Il retourna alors aux Etats Unis avec sa femme et le Post publia ses nouvelles.
En 1943, une de ses nouvelles devint un film, "Action in the North Atlantic" avec Humphrey Bogart (Le titre français était "Convoi pour la Russie"...) Gilpatric fut nominé aux Oscars pour le meilleur scénario.
Gilpatric eut une fin tragique. Sa femme souffrant d'un cancer incurable, ils décidèrent de se suicider ensemble. En juillet 1950, Guy Gilpatric tua sa femme, puis retourna l'arme contre lui.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
POUR LA SUITE DES ILLUSTRATIONS DE FISCHER, CLIQUER CI-DESSOUS SUR LE BOUTON "2"
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
 
 
Magazines Index              SEP Index          INDEX PUBS

accueil

CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site