Les Publicités 5ème partie

(G.M.A.C, Jell-O, Kellogg's, Knox Gelatine, Little Yankee Shoes, Panam, Parkay, Parker Pens...)
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante
                  CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
                  Magazines Index            SEP Index               INDEX PUBS                      Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci !
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
GENERAL MOTORS 
ACCEPTANCE CORPORATION
                   Pubs 05
              Pubs 05                       pubs 05
1940 Makes good sense to me...        1939 Just a minute, young Feller !

" General Motors Acceptance Corporation ", une filiale de General Motors, procurait des services financiers auprès des concessionnaires et de leurs clients, mais uniquement pour l'achat d'une voiture de leur groupe, c'est à dire Chevrolet, Pontiac, Oldsmobile, Buick, LaSalle et Cadillac.
Depuis sa création en 1919, GMAC a ainsi financé pour plus de 200 milliards de dollars en crédit automobile pour favoriser l'achat de plus de 80.000.000 de véhicules ! ( Chiffres d'après l'article de 1986 que je vous traduis)
Dans les années 1930, des peintures de Norman Rockwell furent utilisées comme illustrations dans des publicités pour les différents services de GMAC.
  "L' Homme avisé " fut choisi pour que l'acheteur puisse comparer les coûts financiers des différents prestataires, et préférer le financement proposé par GMAC.       
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
JELL-O                           Pubs 05
  Pubs 05       Pubs 05   
 1922 It's so simple (recto)    1922 See how easy  it is (verso)
 pubs 05
 1922 Family Jell-O (intérieur)
En 1682, un français du nom de Denis Papin découvrit par hasard, pendant ses travaux sur la vapeur, une matière qu'il appela "Gélatine". Elle n'avait ni goût, ni odeur, et, combinée avec de l'eau, aucune couleur.Ce n'était que des protéines.
En 1845, Peter Cooper **, l'inventeur de la " Tom Thumb Locomotive ", la première locomotive Américaine,  ajoute quelque chose qui donne du goût à la gélatine, et fait breveter ce premier dessert en gélatine.
Il fallut attendre une cinquantaine d'années, en 1897, pour qu'un industriel commence la production à grande échelle de cette gélatine. Mary Wait, sa femme trouva le nom " Jell-O " ** qui devint l'une des marques les plus connues dans cette partie du monde.
Mais les ventes ne décollaient pas, et Mr Wait vendit sa société en 1899 pour 450 Dollars à un voisin, Francis Woodward **, qui vendait des céréales sous la marque " Grand-O ".
Et curieusement, à l'aube du XXème Siècle, l'engouement pour la gélatine se généralisa si rapidement que Woodward laissa tomber les céréales pour se conscrer exclusivement à la gélatine !
Depuis ce temps là, le succès ne s'est jamais démenti, et " Jell-O " est même devenu un nom générique pour la gélatine aux USA et au Canada.
Jell-o a beaucoup axé son succès sur la publicité** et de nombreux illustrateurs on illustré ces campagnes de pub. De même les emballages** faisaient l'objet d'une attention particulière.
La petite " Jell-O Girl " s'appelle Elizabeth King, et a officillement commencé à apparaitre dans les pubs en 1904. Son image apparut sur les pubs et les emballages pendant 40 ans ! La première campagne  pour " Jell-O " la montrait à la nursery en train de jouer avec des emballages de " Jell-O ".  Et la pub disait :
" Vous ne pouvez pas être un enfant sans Jell-O "
En 1922, "Jell-O " demanda à Norman Rockwell d'illustrer une de ces campagnes pour leur produit.
Celui ci-fit tois peintures dont deux qui parurent en 1922 et 1923 dans beaucoup de magazines. Et parallèlment à ces parutions, il fut édité un petit livre de recettes, qui reprenait ces trois illustrations. Celui-ci fut diffusé à partir de 1922.
Les publicités de l'époque disaient que "Jell-O " était le plus connu des desserts américains, 60 ans après, le même constat peut certainement être encore fait.
Les images  ** proviennent du site   http://www.digitaldeliftp.com/
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
KELLOGG'S                                Pubs 05   
 Pubs 05     pubs 05  pubs 05
 1954 Two "Don't forgetters "     1953 Ads from Kids           1954 Boy with String
 pubs 05   pubs 05
 1954 Freckles                     1954 Some of our best Customers
 pubs 05 1955 Of Course!

Persuadé de l'importance alimentaire du déjeuner, le médecin John Harvey Kellogg inventa en 1894 les corn flakes. Ce sont des grains de blé cuits à la vapeur passés entre deux rouleaux afin d'obtenir des « pétales dorés ». Quatre ans plus tard, son frère Will Keith Kellogg réitère le procédé sur des grains de maïs et introduit du malt dans la recette. Il crée alors les Toasted Corn Flakes (« pétales de maïs grillés »).

Les deux frères saisissent rapidement l'importance de la communication et crééent alors le logotype Kellogg's, resté inchangé depuis, qui sera apposé sur la première affiche de publicité sortie en 1900 ; cette affiche mettait en scène une jeune femme portant des épis de maïs. Le logotype est inspiré de la signature de Will Keith qu'il apposait systématiquement sur chaque paquet en guise de marque de qualité. Il était accompagné de l'accroche publicitaire "The original has this signature : W.K. Kellogg".
Les frères Kellog comprirent tout de suite le parti qu'ils pouvaient tirer de la publicité, et firent appel dans les années 1915/1925 à J.C. Leyendecker pour leur première grosse campagne de publicité. Celui-ci fit de nombreux portraits d'enfants heureux de manger les corn flakes Kellogg's.
W.K. Kellogg devint millionnaire, et créa une fondation à laquelle il légua une grosse partie de sa fortune.
Le siège de la société Kellogg est installée à Battle Creek dans le Michigan. Des usines de production automatisées furent construites dès le début du siècle, voici celle de Battle Creek en 1919. Et les véhicules de livraison Kellogg's circulaient dans tout le pays.
En 1953, Kellogg's contacta Norman Rockwell pour que celui-ci lance la nouvelle campagne de publicité de la marque. Celui-ci réalisa quatre portraits d'enfants mangeant des corn flakes : "Beanie" (P'tit Pote), "Freckles" (Piaulé-Taches de Rousseur), "Pigtails" (Nattes) et "Sis" (P'tite Soeur) puis de deux autres qui avaient trouvé la méthode pour ne pas oublier les Kellogg's.
On retrouve d'ailleurs le portrait "Freckles" sur le paquet qui cache le visage du gamin qui se serten Kellogg's. Rockwell avait de la ressource pour présenter différemment le même produit!
Une autre illustration avec un voyageur de commerce ( notez les deux paquets au sol, où l'on retrouve les deux enfants malins cités plus haut !) vint s'ajouter à cette campagne. L'impact de ces portraits fut aussi fort que celui laissé par ceux de Leyendecker.
La petite filles aux nattes de "Pigtails" n'est autre que Mary Whalen, que l'on retrouve sur des couvertures du Post. Elle était un des modèles préférés de Norman Rockwell.
Retrouvez- là sur lePost paru le 1952 05 24 "A Day in the Life of a Boy", celui du 1952 08 30 "A day in the Life of a Girl",  ainsi que le Post du 1953 05 23 "The Shiner" (ces trois couvertures sur la page Rockwell 1952-1953 ) et sur le Post du 1954 03 06 "Girl at the Mirror" (sur la page Rockwell 1954).
Elle figure aussi , en compagnie de son frère Peter et de Chucky Marsh, sur la page printemps du calendrier "Four Seasons" de 1954.
Ces images furent utilisées en affiche et sur les emballages de corn flakes, et ainsi, à la fin des années 1950's, des millions d'enfants à travers le pays et le monde, dévorèrent leur pétales de maïs en compagnie de Norman Rockwell !
Et de nos jours, Kellogg's réutilise encore ponctuellement ces illustrations pour ses campagnes de pub. L'investissement du départ s'avère très juteux !
D'autre part, un Père Noël est apparu sur les paquets de Kellogg's pour les fêtes de fin d'année 1956 et quatre autres pubs ont été réalisées* par Rockwell pour Kellogg's, mais je n'ai pas trouvé trace de leur utilisation par le fabriquant.

La deuxième pub sur cette page invite les jeunes consommateurs de céréales Kelloggs à prendre leurs crayons et leurs pinceaux, et de créer leur propre vision de ces céréales. Chaque mois, les dix meilleures illustrations recevront un prix de 25$ en bons d'épargne. Ensuite, si une des illustrations est retenue pour être publiée dans un magazine ou placardée sur un panneau publicitaire, son auteur recevra une prime de 100$, toujours en bons d'épargne.. Et les 6 meilleures illustrations de l'année 1953 recevront chacune 500$ en bons d'épargne!
Les trois membres du jury qui distingueront les meilleures publicités sont Stewart Klonis, directeur de l'Art Student's League de New York, Milton Canniff, auteur de Comic Strips, et Norman Rockwell, qu'on ne présente plus (et qui fut élève de l'Art Student's League de New York)

L'homme qui a conquis les petits déjeuners, le docteur John Harvey Kellogg, était un fervent militant anti-masturbation. Il pensait qu'avec ses céréales et un régime équilibré, cela réduirait les obsessions sexuelles.

En savoir plus: http://www.gentside.com/sexe/top-23-des-verites-etonnantes-sur-le-sexe_art54788.html
Copyright © Gentside

Enfin, il est quand même amusant de savoir que le bon docteur John Harvey Kellog était un farouche militant anti-masturbation. Il pensait que ses céréales associées à un régime équilibré réduirait les obsessions sexuelles...

L'homme qui a conquis les petits déjeuners, le docteur John Harvey Kellogg, était un fervent militant anti-masturbation. Il pensait qu'avec ses céréales et un régime équilibré, cela réduirait les obsessions sexuelles.

En savoir plus: http://www.gentside.com/sexe/top-23-des-verites-etonnantes-sur-le-sexe_art54788.html
Copyright © Gentside
L'homme qui a conquis les petits déjeuners, le docteur John Harvey Kellogg, était un fervent militant anti-masturbation. Il pensait qu'avec ses céréales et un régime équilibré, cela réduirait les obsessions sexuelles.

En savoir plus: http://www.gentside.com/sexe/top-23-des-verites-etonnantes-sur-le-sexe_art54788.html
Copyright © Gentside

*Images trouvées dans le livre:" NORMAN ROCKWELL : A DEFINITIVE CATALOGUE " par LAURIE NORTON MOFFATT (© Norman Rockwell Museum 1986) Vol I p.441 & 442

L'homme qui a conquis les petits déjeuners, le docteur John Harvey Kellogg, était un fervent militant anti-masturbation. Il pensait qu'avec ses céréales et un régime équilibré, cela réduirait les obsessions sexuelles.

En savoir plus: http://www.gentside.com/sexe/top-23-des-verites-etonnantes-sur-le-sexe_art54788.html
Copyright © Gentside
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
KNOX GELATINE      Pubs 05   
      Pubs 05 1959 Un moyen fiable d'apaiser sa faim
( Annonce parue dans le Reader's Digest Edition Quebecoise )
Charles Knox fonda la Knox Gelatine Company en 1890, à Johnstown, dans l'état de New York.Il était convaincu qu'il y avait là un marché à developper, après avoir vu sa femme peiner à fabriquer de la gélatine à partir d'os bouillis...
Les résultats arrivèrent dès que Charles Knox commença à faire de la publicité. Il était très en avance sur son temps au niveau communication, et il était très novateur au niveau visuel. C'est ainsi qu'on voyait passer des dirigeables aux couleurs de la "Knox Gelatine " et ses slogans agressifs comme " It's not like Pie, it's healthy " ("Ce n'est pas comme les tartes, c'est sain") figuraient en bonne place sur ses emballages très colorés.
Pendant la campagne présidentielle de 1900 entre William Jennings Bryan et William McKinley, il obtint de pouvoir accrocher des bannières dans les rues sous les portraits des candidats avec les mots "Espoirs de gagner " (Hopes to win ) Mais au dessus des candidats  figurait aussi la phrase: " La Gelatine Knox gagne toujours " ! (Knox Gelatine always wins !) Malgré les protestations des officiels irrités, il refusa de les enlever, arguant de l'autorisation dument obtenue. Il fit les gros titres des journaux, et fut surnommé le "Napoléon de la publicité "
Quand il mourut en 1908, sa femme, Rose Knox prit les commandes de la société. Sa première tâche fut de commander la construction d'une nouvelle usine, plus moderne, qui faciliterait le travail
Rose Knox devint l'une des femmes d'affaires les plus avisées de tout le pays, et continua à avoir une participation très active jusqu'à sa mort en 1950, à 92 ans. Son fils, puis son petit fils lui succédèrent. La societé resta dans le giron familial jusqu'en 1972, date à laquelle elle fut vendue à Thomas J. Lipton, Inc.
En 1959, Norman Rockwell accepta de faire une illustration pour la campagne publicitaire de la société.
Elle parut dans les suppléments de télévision comme This Week, ou The Sunday Magazine.
Elle parut aussi, traduite en français, dans l'édition québecoise du Reader's digest.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
LITTLE YANKEE SHOES     Pubs 05
pubs 05
      1962 09 Parent's Magazine Little Yankee Shoes



Je n'ai malheureusement pas d'infos pour l'instant à propos de ce fabricant de chaussures, à part deux pubs dégotées sur le net, et un appareil à mesurer la pointure... C'est plutôt maigre, non?
Le style de dessin fait par Rockwell me fait penser que cette pub doit dater de la fin des années 1950 / début des années 1960.
Dès que j'en saurai plus, je mettrai un supplément d'article.
Mais toute info est la bienvenue, d'avance, je vous en remercie.
J'ai trouvé la page complète de la pub ( parue en Septembre 1962 dans "Parent's Magazine") dont je n'avais que l'illustration. Et c'est cette page qui me fournit des indications supplémentaires
Cette firme était installée à Newmarket dans le New Hampshire. Ils avaient un grand nombre de revendeurs dans tout le pays ( voir la liste sur la pub ci-dessous ) et avaient créé la "American Shoe Fitting Institute" qui  formait professionnellement les détaillants et leur permettait de faire des chaussures aux spécificités des médecins et orthopédistes.
J'ai également trouvé, en fouillant sur le net, deux anciennes pubs parues l'une en Avril 1945 dans le "Pittsburgh Post" et l'autre en Avril 1962 dans le "Dereset". Voici également une enseigne de magasin *, un poster publicitaire *, et Mr Yankee * en personne ! ( *** Ces trois dernières images proviennent du site de la " New Market Historical Society" )
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
PANAM                                                                         Pubs 05
Pubs 05   pubs 05
 1956 03 17 My magic Carpet around the World               1956 My Sketch Book
 pubs 05        pubs 05
 1956 The Thing to do with Life is Live it - Hawaï        1956 Portrait of John Mathis, Clipper Pilot
Le premier vol de la PANAM eu lieu le 28 octobre 1927 quand un Fokker trimoteur inaugura la 1ère ligne internationale entre Key West ( Floride ) et La Havane, à Cuba.
Petit à petit, sous la direction de Juan Trippe**, la compagnie prit de l'extension et desservait des lignes allant de l'Amérique Centrale à la côte Atlantique de l'Amérique du Sud**. Puis l'Océan Pacifique** fut desservi, ainsi que l'Europe et le monde entier.**
Ses avions étaient des Clippers** Sikorsky et  Martin.
En 1947, PANAM fut la première compagnie à avoir des bureaux aux quatre coins du monde. PANAM fut aussi la première compagnie à traverser l'Atlantique avec des Boeing 707 dès 1958, reléguant l'aviation commerciale à hélices aux oubliettes. Et en 1970, elle fut la première à être équipée des Boeing 747 dont elle commanda 25 exemplaires. PANAM était toujours en avance sur les autres compagnies.
Helas, une mauvaise stratégie commerciale et le 1er choc pétrolier de 1973 mirent à mal son activité. La compagnie commença à décliner et, malgré quelques sursauts et divers plans de sauvetage, l'aventure s'arrêta définitivement en 1991 ( l'attentat de Lokerbie contre un Boeing de la PANAM en 1988 était aussi passé par là ). Le célèbre building de la PANAM, qui fut en son temps le plus grand immeuble de bureaux du monde, fut revendu.

Pour la nouvelle campagne de publicité  de son tour du Monde clé en mains qui avait été lancé dès 1949, PANAM fit appel aux talents de Norman Rockwell en 1956.
Rockwell partit donc visiter Paris, Londres, Rome, Istambul, Hong Kong, Tokyo, Honolulu. Et puis voir Norman Rockwell se dessiner en train de monter un dromadaire, c'est quand même quelque chose ! Et il peignit la pub que vous pouvez voir ci-dessous "Panam a été mon tapis volant magique autour le monde ! "
La PANAM ne garda que quelques uns des sketches de Rockwell. Rockwell avait privilégié les gens dans ses dessins, les montant dans leurs costumes ou leurs activités. La PANAM aurait préféré des vues idylliques des escales parcourues...
La PANAM garda donc quelques sketches de son voyage comme ses escales en Europe et celle d'Hawaï, et Rockwell fit le portrait d'un pilote de la PANAM et un autre portrait qui rendait hommage aux mécaniciens ...sans qui les avions ne voleraient pas.

Un article de William C. House III raconte ce voyage ( en anglais ) car le père de l'auteur a eu la chance d'accompagner Norman Rockwell dans ce périple autour du monde. De nombreuses photos inédites accompagnent son texte, je vous engage - même si vous ne lisez pas l'anglais - à cliquer sur son lien  http//:www.reversespins.com/Norman_Rockwell.htm  ( Ce texte peut être traduit avec l'outil de  "Google" )
( En bas de chaque page, à gauche, cliquer sur le lien à côté de "Next part"  pour accéder à la page suivante )
Et voici la vidéo promotionnelle qu'a fait la PANAM de ce voyage : Part 1 , Part 2 **

** Vidéos du site : Musée Norman Rockwell
Les images  ** proviennent du site   http://www.digitaldeliftp.com/
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
PARKAY                                                Pubs 06
Pubs 06
1960 The new Parkay !

Parkay fut créée en 1937 par la société ConAgra, qui se diversifia ainsi, rajoutant la fabrication de la margarine à son activité traditionnelle de minoterie.
Kraft avait été fondée en 1923 par une association de deux sociétés dont l'une avait été créée en 1903 par James Lewis Kraft ( 1874-1953 ) à Chicago. 
Au fil des années et des acquisitions, la compagnie se developpa toujours plus et devint une des majors de l'alimentation, intégrant dans son giron des marques comme Cadburry, Côte d'Or, Maxwell...
En 1960, Parkay embaucha Norman Rockwell pour illustrer sa nouvelle campagne publicitaire. Celui-ci leur avait dit  " Qu'il serait vraiment heureux de travailler pour Kraft, car ils avaient de bons produits "
Et Kraft fut très heureux du travail accompli par Norman Rockwell pour Parkay.
Parkay a fait partie de Kraft, Inc jusqu'en 1999
Voici deux autres publicités sur les quatre qu'il réalisa.
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
PARKER PENS                    Pubs 06
Pubs 06 pubs 06
     1959 She gave me a Parker 61                         1959 Daddy gave me a Parker 61                                   
pubs 06  Pubs 06 
          1929 Parker Duofold               1959 They gave each other a Parker 61

Après l'invention du premier stylo-plume par Waterman en 1884 aux États Unis, George Parker va améliorer la technique.

George S. Parker était initialement professeur de télégraphie. C'est en vendant des stylos à ses élèves que l'idée lui est venue d'améliorer le système d'alimentation en encre. En effet, à l'époque le débit de l'encre est très irrégulier et les taches nombreuses !
The Parker Pen Company fut fondée en 1888 par George S. Parker à Janesville, Wisconsin.
Le premier brevet fut déposé en 1889. L'innovation majeure a été la mise au point du conduit Lucky Curve en 1894.
En 1921, Parker innove en lançant le stylo Duofold. Il étonne par sa taille, sa couleur (orange/rouge), et son prix. Son succès sera assuré par une importante campagne publicitaire. Ce stylo est réédité depuis 1988 et constitue le haut de gamme de la marque.
Le Parker 51 est lui aussi un célèbre stylo. Il a été dessiné par le designer d'inspiration Bauhaus László Moholy-Nagy. Des quantités énormes furent écoulées pendant la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle les soldats américains écrivaient à leurs familles en Parker 51 ! Regardez, dans cette pub, le parallèle établi entre l'avion P51 Mustang et le Parker 51 !
Et l'Amiral Nimitz, qui fut un des signataires de la reddition du Japon en 1945 utilisa son Parker 51.
En 1929, Rockwell confia un Parker Duofold au père Noël pour la campagne de Pub que Parker fit pour son célèbre stylo. Il avait déjà illustré la campagne de Noël de l'année précédente pour le Duofold avec cette affiche qui parut dans de nombreux magazines.
Et en 1959, Parker commisionna Rockwell pour illustrer sa campagne pour le nouveau Parker 61. Il fit trois illustrations pour cette campagne
Parker avait déjà utilsé la notoriété de Norman Rockwell pour promouvoir le Parker 51 !
Et la société est très fière de posséder les trois peintures originales à son siège de Janesville, Wisconsin.
Depuis 2000, Parker appartient, tout comme Waterman, au groupe Newell Rubbermaid.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


                  Magazines Index             SEP Index                 INDEX PUBS
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante                   CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr



       



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site