Chargement... Merci de patienter quelques secondes...


                   Les Publicités 2ème partie

( Campbell's, Coca-Cola, Cream of Kentucky,Daytona Beach,...)
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante
                           
CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
              Magazines Index                    SEP Index           INDEX PUBS                      Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

CAMPBELL'S        Pubs02

Pubs02
1934 12 That's the real Flavor

Fondée en 1869 par Joseph Campbell qui s'associa avec un fabricant de glace pour mettre des tomates, légumes, crèmes dessert et tranches de viande en boite. Ayant misé d'emblée sur la qualité, leur réputation ne fit que grandir. Se retrouvant seul aux commandes de la société, celle-ci s'appela désormais " The Joseph Campbell Preserve Company ".
En 1900, Campbell's gagna la médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris, et depuis, cette médaille figure sur toutes les boites Campbell's.
L'illustratrice G.G. Drayton créa les petits personnages " Campbell's Kids " qui devait identifier Campbell's pour toutes les années à venir.
Campbell's se consacre uniquement aux soupe à partir de 1905 et cette même année apparait la première pub Campbell's dans le journal " Good Housekeeping ". En voici quelques unes.
Il est à noter que Campbell's a eu un rôle très important bien malgré lui dans les années 1960...
En effet, une décoratrice propriétaire d'une galerie d'art de New York, Muriel Latow expliqueà Andy Warhol qu’il faut peindre : « Quelque chose que l’on voit tous les jours et quelque chose que tout le monde peut reconnaître. Quelque chose comme une boîte de soupe Campbell. » Ted Carey, présent à ce moment là, témoigne que Warhol répondit : « Oh, cela semble fabuleux ». Ainsi naquit  Campbell's Soup Cans qui marque les vrais débuts du Pop Art
Cette œuvre, du fait de sa thématique qui puise ses sources dans la culture populaire de son époque, a grandement contribué à lancer le mouvement Pop art encore naissant et l'établir au rang de courant artistique majeur.
Cette oeuvre, composée de trente-deux tableaux rectangulaires de 50,8 cm en hauteur et de 40,6 cm en largeur chacun, qui représentent les différentes boîtes de soupe de couleur rouge et blanche que la marque Campbell vendait à l'époque de la création de l'œuvre fait maintenant partie de la collection permanente du MOMA de New York.

Et Rockwell, là dedans, me direz-vous ?!
Eh bien en 1934, Campbell's le sollicita pour qu'il dessine une pub pour ses fameuses soupes, et donc cette image d'un homme arrivé buvant une bonne soupe de tomates Campbell's, avec ses joues rouges de plaisir fut très populaire quand elle apparut dans les colonnes du Post.
Un succès de plus pour Rockwell.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

COCA-COLA                        Pubs02


Pubs02    Pubs02    Pubs02
1928 Wholesome Refreshment        1931 Barefoot Boy              1932 The old Oaken Buckett


Pubs02    Pubs02
1934  My Old Kentucky Home       1935 Boy with fishing Pole

Depuis 120 ans, Coca-Cola est l'icône de la culture américaine et de la publicité. Plus que toute autre marque, elle s'est servie de la publicité pour avancer et se faire connaitre.

En 1886, un pharmacien du nom de John S Pemberton, mettant au point un nouveau médicament pour la toux au fond de sa cour,  se retrouva avec une espèce de sirop dans son pot . Il le gouta, le trouva bon et songea à le vendre.
Son premier nom fut "Pemberton French Wine Coca " et le premier verre fut vendu à la " Jacob's Pharmacy ".
Frank Robinson, le comptable de Pemberton, trouva le nom definitif "Coca-Cola" et l'écrivit à la main dans cette écriture connue maintenant du monde entier.
Pemberton, atteint d'un cancer, revendit les 2/3 de ses parts pour 2000 $ en 1888,  n'en gardant qu'1/3 pour son fils. Mais celui-ci mourrut 6 ans plus tard.
Asa Griggs Candler aquit ce 1/3 de parts pour 500 $ et réussit à mettre la main sur les 2/3 restants pour 2300$...   Propriétaire de Coca-Cola pour 2800 $, ça fait rêver, non ???!!!
Il s'associa en suite avec son frère et Frank Robinson -qui fut le premier publicitaire de la marque - pour fonder la " Coca-Cola Company "en 1892. Regardez les premières pubs !
Dès 1895, on trouvait du Coca-Cola dans tous les états du territoire, pour cela, très tôt, une flotte de camions  est affrêtée pour livrer le Coca aux 4 coins du pays.
En 1919, Candler et ses associés vendirent la société à un banquier d'Atlanta , Ernest Woodruff pour 25.000.000 $.
Sous le contrôle du banquier, une grande campagne publicitaire commença, et , en 1928, Norman Rockwell fut commissionné pour illustrer cette campagne.
Il produisit cinq oeuvres, une - " Wholesome Refreshment " - qui parut dans des journaux comme le Saturday Evening Post, Boy's life, Liberty, Literary Digest, American Magazine ou Cosmopolitan.
Les 4 autres - dont je n'ai malheureusement que des reproductions rééditées par Coca-Cola en 1980 - ont illustré des calendriers, et divers objets comme des plateaux, et des affiches.
Pour vous donner un ordre d'idée, un calendrier comme "The old Oaken Buckett " ( ci-dessus) se négocie à 500/600 $... Autant vous dire qu'ils sont très difficile à dénicher, et ensuite, qu'il faut passer à la caisse !
En 1919, les premiers arrivages de Coca-Cola pour la France débarquèrent à Bordeaux.
Le brevet du modèle de la bouteille de Coca ( conçue dès 1915 par Earl R. Dean ) n'a été déposé qu'en 1960 !
Et actuellement, Coca-Cola vend 1,5 milliards de bouteille par jour dans le monde !
Quand on pense que la femme de Pemberton est morte dans la misère la plus totale....
 
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 
CREAM OF KENTUCKY            Pubs02



 pubs 02    pubs 02  pubs 02
             1938 11 26                  1938 03 19                       1936 11 14 (Liberty Magazine)**
 Are You this sensitive Type?    The Face of Harold Arlen          Have you Pleasure loving Eyes?
 

        p                     Pubs02                  Pubs02
   1937 The good old Days                1938 Double Rich          1942 Are you the discriminating Type ?


   pubs 02    pubs 02    pubs 02
      1940 Set your Course                1940 Way out Front             1939 Are you this type?

  pubs 02    pubs 02    pubs 02
  1939 Make mine Cream             1939 Flash the Man              1942 Are you this skeptical type?


  pubs 02    pubs 02   pubs 02      pubs 02
 1940 Look forward to pleasure   1940 For double reason           1942 I love Life   1948 Successful Man


       pubs 02      pubs 02      pub02
    1949 Smart Buyer  1949 Spot Value        1939 11 Man studying Train Ticket


 Pubs02
      1939 12 Double Reason

Le Kentucky a longtemps été synonyme de lieu de naissance du whisky " Bourbon ".
Il apparait que durant la Guerre d'Indépendance, le roi de France Louis XVI, de la dynastie des Bourbon vint en aide aux colonies américaines dans leur guerre contre les anglais. En remerciement et en l'honneur du Roi, une partie du Nord-Est du Kentucky et une région de la Virginie furent renommées "Bourbon County "
En 1789, le révérend Elijah Craig, un pasteur baptiste, distilla le premier whisky ayant les caracteristiques de ce qu'on appelle depuis le " Bourbon ", et cela se passait dans le Bourbon County !
Trois critères importants caractérisent le Bourbon : une eau parfaitement débarrassée de toutes ses impuretés, ensuite, il doit être fait avec au moins 51% de maïs, et, après la distillation, il doit être mis en fût de chêne.
Pour tous ces critères, il semble que le Kentucky était prédestiné à créer le Bourbon, car l'eau y est très pure, les champs de maïs sont légion, et les montagnes couvertes de chênes !
Années après années, la demande en Bourbon grandit et de nombreuses distilleries s'installèrent, en se servant de la formule originale du Kentucky.
Une des principales était la Schenley Company qui, en l'honneur de l'état qui vit naître le Bourbon appela le sien " Cream of Kentucky " ( première apparition commerciale en 1923 ) Il était distillé à Frankfort, à la Buffalo Trace Distillery
Ce petit cours d'histoire vous aura, j'espère,  tenu en haleine ( n'exagérons rien... ! ), et vous permettra désormais d'apprécier encore plus votre breuvage préféré !
En 1936, Schenley commissionna Norman Rockwell pour faire une série de dessins à l'encre (une cinquantaine, environ!) pour "Cream of Kentucky " Ces dessins montraient des Américains "moyens"  dans leur moments quotidiens,  au travail ou dans ses loisirs. La campagne de pub fut tellement appréciée qu'elle passa durant de longues années dans nombre de journaux et magazines américains. ( Plus de trente ans, en fait ! )
Sur la cinquantaine réalisée, seulement trois des illustrations originales sont localisées. Certainement que les autres sont jalousement cachées par leurs propriétaires qui les gardent comme un trésor à moins qu'ils n'attendent le moment propice pour les sortir et les mettre en vente...
Schenley fut absorbée en 1987 par United Distillers.
Ont-ils conservé la marque " Cream of Kentucky  "? Je n'ai pas trouvé d'éléments me permettant de dire si ce Bourbon existe toujours... Il reste encore des traces de pubs sur des vieux murs, comme ici, à Augusta ( Georgia ).
Toute nouvelle sera bonne à prendre, merci d'avance !
En tout cas, buvons en son honneur... mais avec modération, hein, la police veille !

** Dans la "Bible" sur Rockwell, c'est à dire le livre " NORMAN ROCKWELL : A DEFINITIVE CATALOGUE " de LAURIE NORTON MOFFATT (© Norman Rockwell Museum 1986), le commentaire sur les publicités pour Cream Of Kentucky (Schenley) nous dit qu'il y a eu au moins 48 illustrations de Rockwell et que la première est parue le 12 Décembre 1936 dans le magazine Liberty.
Or celle que je vous présente ici est parue dans Liberty Magazine du 1936 11 14 (p.52). (exemplaire en ma possession). C'est sans doute la première de la série ! (jusqu'à ce qu'on en trouve une autre encore plus ancienne !) 
Il faut dire que celle-ci n'est imprimée que sur 1/8ème de page, en noir et blanc, alors que la plupart des autres sont "pleine page" et en trois couleurs : noir, blanc et rouge.
C'est peut-être pour cela qu'elle a échappé à Laurie Norton Moffatt.
Cette pub est aussi parue, d'après le site www.best-norman-rockwell-art.com dans le magazine Collier's du 14 Novembre 1936. Même date, donc!

De même celle du violoniste, 1939 11 26 "Are you this sensitive Type" n'est pas non plus répertoriée dans le livre. Pourtant elle bien elle aussi dans ce Liberty Magazine en ma possession.
Voilà pourquoi je vous parle d'au moins 50 publicités faites par Rockwell pour Cream of Kentucky, et non 48.
La publicité  "Man studying Train Ticket" est parue simultanément dans le magazine Collier's du  1939 11 04 et dans "Field & Stream" de Novembre 1939. "Field & Stream" est un des plus importants magazines de chasse aux Etats-Unis. C'est la pub parue dans ce magazine que je vous présente ici.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


DAYTONA BEACH  Pubs02


pubs 02    pubs 02    pubs 02
 1961 Daytona Beach 01          1961 Daytona Beach 02           1961 Daytona Beach 03

 pubs 02    pubs 02    pubs 02
 1961 Daytona Beach 04          1961 Daytona Beach 05             1961 Daytona Beach 06

  Pubs02
   1961 Daytona Beach
  parue  en français dans
  Selection Reader's Digest
   édition du Canada

Daytona Beach fut fondée en Floride par Matthias Day en 1871, lequel donna son nom à la ville.
Ses plages de sable fin et ses cocotiers en font une véritable carte postale. C'est un lieu de villégiature idéal.
Mais ce qui fait la renommée de Daytona, ce sont ses "Speedweeks" ou " semaines de la vitesse "
La ville est mondialement connue pour son circuit, le " Daytona International Speedway " qui donne lieu à de nombreuses course de Nascar, de monoplaces et de motos.
Le " Daytona 500 " est la course automobile la plus suivie aux Etats Unis et a lieu tous les ans au mois de février en ouverture de la saison de NASCAR.
Daytona accueille aussi en début d'année la " Bike Week " et à sa course prestigieuse du " Daytona 200 "
En 1961, Norman Rockwell fit une série de six lithographies de la « plus fameuse plage du monde »  pour la Chambre de Commerce de la Région de Daytona. Elles étaient accompagnées d'un auto portrait et d'un commentaire. Je n'ai malheureusement pas pu me les procurer pour l'instant, contrairement aux six lithographies que vous pouvez découvrir ci-dessous.
Cette année là, c'est Marvin Panch qui gagna le Daytona 500.
Elle furent publiées comme une campagne publicitaire par cet organisme pour amener des vacanciers à Daytona

 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

             Magazines Index                   SEP Index                 INDEX PUBS
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante                             CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr



 


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement