Chargement... Merci de patienter quelques secondes...


     Les Publicités 8ème partie

( Shredded Wheat, Tyllier Lenses, Sun Maid Raisins, Pratt & Lambert, Sandford Corporation,...  )
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante
                            CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
                  Magazines Index               SEP Index              INDEX PUBS                      Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci !
 
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

SHREDDED WHEAT                                   Pubs 08


Pubs 08    pubs 08
1926 Mainstay of the Family       1926 Nourrishing Meal

A l'amorce du XXème siècle, un juriste de Denver répondant au nom de Henry Perky se rendait  en train à Watertown, état de New York pour convaincre un ami de le rejoindre pour créer une association.
Perky, un juge de 47 ans, et inventeur à ses heures perdues, faisait des recherches sur la deshydratation des céréales, en vue de les rendre commestibles après réhydratation.
Il developpa une machine qui pouvait presser les céréales en délicieux biscuits très fins.
Il appela ses biscuits " Shredded Wheat "
En 1897, il possèdait une petite boulangerie à Denver, Colorado, où il fabriquait ses biscuits. Il avait également ouvert un petit restaurant pour les faire connaître, et investit ensuite dans une flotte de véhicules pour les distribuer, tant la demande devenait importante.
Bientôt sa production s'étendit pour tout le pays, et après avoir investit dans l'achat d'un terrain à Niagara Falls, il réinjecta 2 000 000 $ dans la construction d'une usine.
Nous étions alors en 1901, et la Shredded Wheat Company venait de naître.
Ses lignes de productions ultra modernes tournaient à plein et l'usine resta à Niagara Falls jusqu'en 1954, année où Shredded wheat s'installa à Naperville, Illinois. Dans le giron de Nabisco depuis 1928, elle fut revendue à Kraft Food en 1993
En 1926, Shredded Wheat fit appel à Norman Rockwell pour illustrer sa nouvelle campagne de publicité.
L'artiste fit deux pubs pour la compagnie.
Shredded wheat accordait beucoup d'importance à la qualité des illustrations publicitaires censées reflèter la qualité de ses produits. De même ses emballages étaient très colorés, et sont très recherchés aujourd'hui.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


TILLYER LENSES        Pubs 08



Pubs 08    pubs 08    pubs 08
   1929 The Cards Players          1929 Can't you see ?                1929 Help your Eyes...


 pubs 08     pubs 08    pubs 08
1929 Is it play for your Eyes?    1929 Modern... wide-Angle        1929 Your Eyes work...

En 1826, William Beecher s'installe à Southbridge, Massachussets, et ouvre une boutique de montres et bijoux. Aidé de trois apprentis, il fabrique, en 1833, ses premières montures de lunettes. Dix ans plus tard, les machines qu'il a inventées produisent les premières montures en acier.
En 1864, George Wells âgé de 17 ans arrive à Southbridge avec 100 $ en poche. Il est embauché par Beecher.
5 ans après, ils deviennent l'associés . Une usine est construite en 1871
Le premier traitement antireflets est appliqué à des lunettes en 1874.
En 1907, American optical emploie 2000 personnes.
En 1916, Wells embauche Edgar Tillyer, opticien et Estelle Glancy, mathématicienne, en 1917.
Ces deux scientifiques allaient faire la fortune de la société avec tous les brevets qu'ils déposèrent, comme les verres progressifs en 1924 ou les premières lentilles en plastique en 1940.
Malgré la dépression, la société passe de 5000 à 7000 employés en 1936/37 !
En 1929, A.O commissionne Norman Rockwell pour 6 publicités.
Sur la première ci-dessus, (The Card Players ) on retrouve la fameuse moustache de James K. Van Brunt ( voir sur  la page Rockwell 1925 l'article consacré à "Crossword Puzzle" ) ainsi que Pop Fredericks,et sur la deuxième, (Can't you see ? ) on retrouve à gauche Dave Campion, et à droite Fred Hildebrandt, deux modèles fréquemment utilisés par Rockwell.
Les 6 publicités paraitront dans la même année.
Un historique complet de A.O Tillyer Lenses peut être visionné ( en anglais ) sur ce PPS fait par Dick Whitney, ancien employé de A.O et conservateur du musée A.O de Southbridge.
Depuis  2005, la société A.O a fusionné avec Carl Zeiss Ophtalmologic pour devenir Carl Zeiss Vision.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

SUN MAID RAISINS                                           pubs 08


  pubs 08  pubs 08
1926 11 Sack's so big !            1926 12 ... Not Sticky ?

Les producteurs de raisin de Californie se regroupèrent en coopérative en 1912, après quelques années de rapprochement initiées dès 1898. La " California Associated Raisin Company " était née.
En 1915, le nom de " Sun Maid " fut créé et, en 1916, une jeune fille du nom de Lorraine Collett posait pour illustrer les paquets de raisins. Son sourire ,son chapeau  et ses grapes de raisin allaient devenir indiscociables de Sun Maid.
En 1918, Sun Maid construisit une grande usine à Fresco, et le succès de la marque ne se démentit pas.
Les raisins californiens étaient distribués dans tout le pays.
En 1950, voulant rajeunir son image, Sun Maid fit appel à Delia Pacheco pour poser pour les paquets de raisins.
Voici quelques images de l'évolution de l'illustration sur le paquets de Sun Maid, ainsi que les deux modèles qui immortalisèrent la marque.
Dans les années 1920, Sun Maid fit appel à Norman Rockwell pour illustrer ses campagnes de publicité.
En plus de celle ci dessous, en voici deux autres.
Sun Maid existe encore, et le sourire de Delia van Meyer illumine toujours les paquets de raisins... dans une version plus moderne !   
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤     
 
   

 
PRATT & LAMBERT                                             pubs 08



 pubs 08.    pub08   pub08
           1923 11 03                               1924 04 24                           1925 06 06
 Man varnishing Doll's Bed               My favourite Picture           For Firty five years veteran Painters


 pub08
         1926 04 03
 If the Neighbor can stand it

En 1849, Alfred W. Pratt inventa et mis en fabrication un procédé révolutionnaire qui permettait à la peinture de sécher rapidement sans dégradation. Son atelier était situé à Buffalo, dans l'état de New-York.
Henry S. Lambert devint trésorier de la compagnie en 1874, et s'associa définitivement à Pratt. Le nom A.W. Pratt & C° devint " Pratt & Lambert, Inc "  en 1885.
La compagnie produisait principalement des produits industriels.
Mais en 1894, la société présenta son premier produit pour les particuliers, le "Varnish 61". Son succès fut immédiat  et la société se développa davantage chaque année.
Pendant la 1ère guerre mondiale, 75% des avions américains étaient peint avec des produits de Pratt & Lambert.
Dans les années 1920, Pratt & Lambert s'associa aussi aux constructeurs automobiles Hudson, Pierce-Arrow et Reo aussi bien qu'aux camions Stewart pour peindre leurs véhicules.
C'est durant cette décade que Pratt & Lambert fit appel à Norman Rockwell pour illustrer sa campagne de publicités pour leur " Varnish 61". Celui-ci produisit six oeuvres qui sont restées la propriété de Pratt& Lambert
Aujourd'hui encore, les peintures originales  sont accrochées au siège social, à Cleveland, Ohio.

Il est à noter que sur la publicité de 1926 ci dessus "If the Neighbor can stand it", le musicien qui joue du banjo est de race noire. Il n'était pas commun à l'époque que ceux-ci apparaissent dans les journaux, sur des publicités ou sur les couvertures des magazines.
Le premier personnage de couleur que Rockwell peignit pour une couverture du Post est le petit gamin qui apparait sur "He went that Way" du 1934 03 27... qui est la 149ème couverture qu'il produisit pour le Post!
J'ai regardé les 323 couvertures qu'il a réalisées pour ce magazine, et j'en ai répertorié seulement 5 (cinq!) avec des noirs comme personnages, à savoir d'abord celle dont je viens de parler . Ensuite, il faudra attendre celle du 1944 12 23 "Union Station Chicago" pour voir un porteur noir dans la gare centrale. La suivante sera un peintre sur "Statue of Liberty" du 1946 07 06, puis le serveur dans le train pour celle du 1946 12 07 "New York Central Diner" et enfin il faudra patienter jusqu'à une de ses dernières couvertures,  "The Golden Rule (Do unto Others)" du 1961 04 01 pour trouver 3 personnages de couleur sur cette couverture ! (Cette dernière est d'ailleurs une bonne approche de sa future collaboration avec "Look" )
D'autre part, je n'ai pas trouvé de couvertures dans les autres magazines qu'il illustrait où les noirs étaient représentés.
Non, rassurez-vous, ce n'est pas Rockwell qui est en cause, mais plutôt le Saturday Evening Post, et la presse populaire en général.
Ce magazine - et les autres -  se devait de plaire à la classe moyenne qui l'achètait et se voulait donc le reflet de la société américaine de l'époque. La guerre de sécession n'etait pas si loin, et si les noirs ont été affranchis de l'esclavage, on ne voulait surtout pas qu'ils accèdent à des travaux  réservés aux blancs. Aussi, le peu de fois où on les montrait, c'est dans des emplois de porteurs, serveurs, peintres, ou autres gamins en haillons.
Seules quelques nouvelles, illustrées par J.J. Gould parsèment régulièrement les pages du Post , mettant en avant des hommes et femmes de couleur, mais toujours dans des positions sociales désavantageuses. ( Il a travaillé pour le Post de 1902 à 1935 (Lien, puis "next"))
J'ai fait des recherches et, la première couverture du Post avec des personnes de couleur date du 1903 08 23 "Cotonfield" et elle représente plusieurs employés noirs en train de cueillir... du coton (illustration de Emlen McConnell)! Comme au bon vieux temps de l'esclavage, aboli, je le rappelle, en 1865 ! Voilà l'image qu'on voulait en donner encore en 1903.

Quand il quittera le Post en 1963 pour s'engager avec Look, Rockwell frappera un grand coup avec son tableau iconique "The problem we all live with" (le problème avec lequel nous vivons tous) et participera ainsi grandement à l'émancipation des noirs dans les années qui suivirent. Avec "Look", il pourra enfin parler des problèmes de société comme il l'entend. Il marquera les esprits définitivement avec "Southern Justice" (ou "Murder in Mississipi") publié par Look le 1965 06 29 et, toujours pour le même magazine, "New Kids in the Neighborhood" qui paraitra le 1967 05 16.
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤



SANFORD CORPORATION         pubs 08



pubs 08
1927 Sanford Ink

The Sanford Corporation a été créée en 1857 par Frederick W. Redington. Ce professeur de Grec et Latin enchanté de la qualité des encres produites par les frères Sanford, les rencontra et racheta cette compagnie la même année, car il voulait une occupation plus lucrative que le salaire d'un professeur !
Redington developpa très bien la société, et celle-ci, basée à Worcester, Massachussets, partit s'installer à Chicago, Illinois en 1866. L'usine échappa au grand incendie de Chicago en 1871, mais brûla en 1899, et fut complètement détruite. Aussi, une nouvelle usine entièrement de béton et d'acier fut-elle érigée en 1900.
Sandford déménagea enfin de ces locaux en 1947 dans une nouvelle usine à Bellwood, Illinois.
De nos jours, Sandford est la plus grosse compagnie mondiale pour ce qui est de l'écriture et ce qui s'y rapporte. Par le biais de rachats divers, Sanford est propriétaire également de sociétés comme Parker, Waterman, Rötring, Papermate ou autre Dymo ! Le groupe s'appelle Newell Rubbermaid Company
Pour fêter le 70ème anniversaire de Sanford, la société commanda un tableau à Norman Rockwell pour s'en servir comme publicité. Celle-ci paraît dans plusieurs magazines avec la légende « It's lucky for you, child, your Gran'dad wrote this will with Sanford's Ink » ( " Vous avez de la chance, mon enfant, votre grand-père a écrit cela avec de l'encre Sanford " )
La version que je possède de cette publicité est une carte postale datant des années 30
, mais j'ai la chance qu'elle soit signée au dos par Norman Rockwell lui-même !!!
Et notez le "bidon " d'encre Sanford et l'encrier posés sur le haut du pupitre !
 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤


                 Magazines Index                 SEP Index              INDEX PUBS
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante                             CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr


 


 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement