Les Publicités 7ème partie

( Shaeffer's, Swift, Watchmakers of Switzerland, Upjohn, Western Union, Interwoven, U.S War Bonds,...)
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante
                            CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr
                  Magazines Index                SEP Index               INDEX PUBS                      Cliquez sur les liens sous les photos pour agrandir celles-ci !

On continue avec les pubs de Norman Rockwell.
Parrallèlement aux couvertures de magazines, ce travail très lucratif lui prenait pas mal de son temps, mais la demande était si importante qu'il ne pouvait pas refuser cette manne. Donc, toujours à l'écran les pubs qui viennent de ma collection. Je ferai un ou deux chapitres spéciaux pour les pubs qu'il a faites... mais que je n'ai pas encore !
Vous n'êtes pas au bout ! ... ( Moi non plus, d'ailleurs !!! )

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

SHEAFFER'S                           Pubs 07

Pubs 07
1955 A wonderful Surprise

L’histoire nous montre que les premiers instruments pour écrire étaient probablement faits à partir d’os taillés. En 50 avant J-C, les hommes découvrirent que les plumes d’oie taillées faisaient de très bons outils pour écrire.
Le mot «  Pen »  vient du latin « Pinna » qui veut dire « Plume» 
En 1884, un inventeur américain, Lewis Waterman créa un des premiers stylo-plume à réservoir, très pratique. On le remplissait à l’aide d’un compte-goutte.
( En 1883, Waterman était agent d'assurance, et, alors qu'il allait signer un contrat avec l'un de ses plus gros clients, le stylo qu'il avait se cassa et l'encre se déversa sur le contrat. Le temps d'aller chercher un autre contrat au bureau, le client avait signé avec un des collègues de Waterman... Aussi chercha t-il à créer un stylo dans lequel il pouvait avoir confiance ! Il déposa son brevet en 1884. Voilà comment une petite histoire insignifiante peut ouvrir la porte à la grande Histoire ! )
En 1913, W.A. Sheaffer développa un stylo plume à réservoir ** qui allait révolutionner l’industrie. Un procédé d’aspiration avec un levier invisible lui permettait de se remplir.
Cette invention permit à Sheaffer Company de devenir un des leaders mondiaux de l’écriture. Le stylo de M. Sheaffer était présent partout, des écoles aux industries, et l’on s’en servit partout jusqu’à l’invention du stylo-bille.
En 1955 Sheaffer contacta Norman Rockwell pour illustrer une publicité qui devait paraître à Noël.
Charlotte Markham, qui posa pour la peinture, était une voisine de Norman Rockwell.  Elle dû supporter pendant plus de deux heures le manteau d’hiver que Norman Rockwell lui avait demander de mettre pendant la séance photo.
Cette scène familiale apparut donc dans nombre de foyers américains  et certainement les stylos Sheaffer font partie des cadeaux apportés par le couple pour les parents de la jeune femme.

**Ces images viennent du site http://www.vintagepens.com/first_Sheaffers.htm
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

SWIFT                                                                                                     Pubs 07


Pubs 07     Pubs 07     Pubs 07
      
1955 Harmony                      1955 Enjoyment                        1955 Delight



pubs 07
       1956 Gratitude

Gustavus Franklin est né en 1839, et commença à travailler dans la boucherie de son frère à 14 ans.
A 17 ans, il se mit à son compte et à 35 ans, il était devenu un important négociant en viande.
En 1855, il s’associa avec l’industrie de la viande et était un expert en viande bovine
En 1875, il s’installa à Chicago et créa son premier abattoir, embauchant ainsi de nombreux employés. Au début, cette activité ne pouvait se faire que pendant les mois froids, mais l’adjonction de frigos et l'emploi de wagons réfrigérés permit l’utilisation de cet abattoir pendant toute l’année. D'autres abattoirs ouvrir dans différents Etats.
La société Swift & Company fut créée le 1er Avril 1885, et la famille de Franklin en assuma la direction pendant deux générations. Aujourd’hui associée avec Esmark, elle est toujours leader de de viande emballées aux Etats-Unis.
Swift sut se diversifier, et produisait aussi des aliments tout prêts pour bébés.
Aussi, en 1955, quand vint le temps de faire une grosse campagne de pub pour ces aliments, qui était à même de représenter les bébés ? Norman Rockwell, bien sûr !
Aussi fut-il choisi pour illustrer cette campagne et réalisa 6 illustrations pour Swift
Ces bébés furent très populaires auprès des américains, et contribuèrent à célébrer le 100ème anniversaire de Swift. En voici deux autres.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

WATCHMAKERS OF SWITZERLAND   Pubs 07


Pubs 07   pubs 07 
1950 The Jeweller             1954 Wonderland of Time       
                                                                                           
Pubs 07  1954 Merveille des Heures
Parue dans le Reader's Digest (édition Canadienne en français)

Vers l'année 1500, Peter Henlein un serrurier allemand vivant à Nuremberg, inventa la première montre .Mais elle était très lourde et devait être portée attachée à une ceinture autour de la taille.
Avant cette invention, l'heure était donnée par des pendules qui utilisaient des poids. L'invention de Peter Henlein consistait en un ressort qui servait de source d'énergie. Il présenta son invention et celle-ci conquit de riches notables.
Cette nouveauté se développa, et bientôt devint une industrie, qui s'étendit aux pays voisins. En peu de temps, La Suisse devint le centre de l'Horlogerie de qualité, ce qu'elle n'a cessé d'être depuis.
En Septembre 1948, le "Watchmakers of Switzerland Center" ( Le Centre des Fabricants de Montres Suisses ) fut créé à New York, pour représenter l'industrie horlogère suisse
Et c'est à cette époque que Norman Rockwell fut approché par cet organisme pour réaliser deux publicités qui seront diffusées dans de nombreux magazines.
En fait, entre 1949 et 1955, beaucoup de publicités d'autres illustrateurs de renom firent aussi  les beaux jours de cet organisme.
A noter que pour une fois, je vous présente une pub de Rockwell en français ! Elle est extraite de l'édition quebecoise du Reader's Digest.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

UPJOHN                                                                 Pubs 07



  Pubs 07 Pubs 07  Pubs 07
When your doctor treats your child   Doctor and the Doll           Doctor and Boy Looking at Thermometer


Pubs 07  Pubs 07   Pubs 07
Smaller than Dad                     Small Muscle Man                      Weighing the Baby

Pubs 07  
When the Doctor treats your Child

Un des principaux problèmes de l'industrie pharmaceutique américaine, au XIXème siècle, concernait les pilules. Celles-ci étaient d'une consistance si dure qu'elles n'arrivaient pas à se dissoudre, et donc étaient particulièrement inefficaces.
En 1884, un medecin du nom de William Erasmus Upjohn, âgé de 31 ans, déposa un brevet pour une " pilule  friable " . Celle-ci ne contenant ni gomme ou colle alimentaire pour la compacter se délitait sans aucun problème et donnait son effet maximum.
"  The Upjohn Pill and Granule Company " commençait son essor.
Le succès de ses pilules amena l'industrialisation à grande échelle de ses médicaments, et il fit construire une usine à Kalamazoo, Michigan en 1886.
Associé à ses frères et d'autres partenaires, W.E Upjohn fit prospérer sa compagnie, et, dès 1900, plus de 700 produits étaient au catalogue, et, en 1902, le nom de la société fut changé en " The Upjohn Company " . Son siège social était aussi à Kalamazoo.
En 1940, la société commanda six publicités à Norman Rockwell pour ses publications médicales, et une supplémentaire pour ses publications pharmaceutiques. Elles apparurent aussi, pour faire connaitre le nom d'Upjohn du grand public,  dans Life, Saturday Evening Post, et Printer Ink Monthly. En 1961, Rockwell fit une pub pour les produits vétérinaires.
Une plaque rappelle que William Erasmus Upjohn et sa société ont grandemant aidé à la construction du Bronson Hospital en 1904, ainsi qu'à la construction de plusieurs églises. Il créa la  Fondation Kalamazoo et l'Institut Upjohn pour la recherche d'emploi. Il était persuadé qu'un bon travail nécessite du temps de loisirs, aussi il donna un terrain pour le Parc Upjohn, et de l'argent pour la creation d'un terrain de golf, d'un auditorium public, et aussi d'un centre pour l'Art.
A sa mort, en 1932, les drapeaux furent mis en berne, et tous les commerces fermèrent durant ses obsèques pour honnorer ses actions humanitaires et philanthropiques. 70 ans après sa mort, il fut nommé "Personnalité du siècle de la ville de Kalamazoo" par les journaux locaux.
Upjohn appartient désormais au groupe Pfizer.
Notez ci-dessous, dans la 2ème image,  le thème déjà vu de la petite fille à la poupée. Rappelez-vous deux autres versions de cette illustration !
Ci-dessus, en plus de la pub parue dans le post en 1940, voici les six illustrations que vous pouviez commander directement chez Upjohn. Elles étaient accompagnées d'une petite plaquette de remerciements.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
WESTERN UNION         Pubs 07



Pubs 07    Pubs 07
                              1937 Valentine's                        1940's Thanksgiving

Pubs 07 pubs 07
            1938 Easter                                           1935 Mother's Day
Pubs 07
                    1942 Santa's

En 1851, un groupe d'hommes - exploitant les brevets de  Samuel Morse - créèrent à Rochester, état de New York,  la " New York and Mississipi Valley Printing Telegraph Company " En 1856, elle fut renommée en " Western Union ".
En 1861, Western Union construisit la première ligne de télégraphe qui traversait les Etats Unis d'Est en Ouest.
En 1943, Western Union fusionna avec son dernier concurrent, la " Postal Telegraph, Inc "
Westenr Union avait d'innombrables bureaux sur tout le territoire, et des centaines de millions de télégrammes furent envoyés des quatre coins des Etats Unis aux quatre coins du monde.
Au milieu des années trente, Western Union commissionna Norman Rockwell pour illustrer des télégrammes. Cinq illustrations furent faites.
Par la suite de nombreux autres peintres illustrèrent les télégrammes de Western Union.
Avec la disparition progressive et inéluctable des télégrammes, Western Union sut prendre le virage qui s'imposait et est maintenant un des leaders des transferts d'argent à travers le monde.
En 1935, à l'occasion de la Fête des Mères, on vit apparaitre dans les bureaux de la Western Union un télégramme illustré par Norman Rockwell.
La Western Union ne tarissait pas d'éloges à propos du peintre, et son portrait apparaissait même sur la face de présentation du télégramme. Voici d'ailleurs le télégramme déplié.
Et à l'intérieur, Western Union pouvait satisfaire tout le monde avec des phrases toutes faites en rapport avec la Fête des Mères. Mais ça, c'était pour les gens en manque d'inspiration ou les gens pressés. Sinon, il y avait possibilité d'écrire son propre texte, et Wewtern Union se chargeait de l'envoyer séance tenante à son destinataire, moyenneant finance, evidemmant, et ce, en fonction du nombre de mots employés.
Je suis très heureux de vous présenter cette série de 5 télégrammes, car les deux encyclopédies Rockwell, celle de Mary Moline, et celle de Laurie Norton Moffatt n'en mentionnent que 3 chacune, celles de la Fête des Mères et de Thanksgiving n'étant pas citées.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

INTERWOVEN         Pubs 07



Pubs 07        Pubs 07    Pubs 07
                1927 Hobo                       1935 Father's Day             1922 04 08 No Holes to darn



pubs 07    Pubs 07
  1928 The Burglar (1st Choice)         1924 Travelling Man

Dans les années 1920, l'industrie du vêtement était un des plus importants annonceurs publicitaires dans les magazines.
Parce que Norman Rockwell était un des plus reconnus et des plus fameux artistes de l'époque, beaucoup de sociétés lui proposaient un contrat pour qu'il travaille pour elles.
The Interwoven Socks Company était l'une d'entre elles.
En 1922, la première illustration de Rockwell pour Interwoven, qui montrait un jeune golfeur regardant sa carte de score, dévoilait une fine paire de bas Interwoven et qui disait " Un long chemin avant le premier trou "
Cette image et son humour furent un succès immédiat, et Interwoven s'empressa de faire resigner Rockwell pour d'autres illustrations. Il en fit huit au total, voici les trois autres.
Les publicités d'Interwoven furent d'énormes succès, et, outre les huit réalisées par Norman Rockwell, d'autres dessinateurs illuminèrent aussi de leur talent les pages des magazines grâce à Interwoven.
Regardez celles de J-C. Leyendecker, ou bien celles de Will Grefe, William Beach Humphrey ou Mac Rae Gillies. Elles sont superbes !

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
US WAR BONDS                      Pubs 07


    pubs 07
  1942 04 11 Buy War Bonds

" Les obligations de guerre ( " War Bonds " ) sont des titres de créance émis par un gouvernement dans le but de financer des opérations militaires en temps de guerre. Les obligations de guerre génèrent un capital pour le gouvernement et font que les civils se sentent impliqués dans leurs forces armées nationales. Les appels pour acheter des obligations de guerre sont souvent accompagnés d'appels au patriotisme et à la conscience des citoyens. Émises par un gouvernement, les obligations de guerre ont tendance à avoir un rendement qui est en dessous de la valeur du marché et sont souvent mis à disposition dans un large éventail de dénominations pour les rendre accessibles à tous les citoyens ." (Source de l'article : Wikipedia.)
Le 06 Janvier 1941, dans son discours annuel au Congrès, le président Franklin Delano Roosevelt avait énoncé les 4 libertés essentielles à l'esprit Américain.
Malgré un refus initial du Trésor Américain, qui reprendra ensuite le train en marche, Rockwell décide alors d'illustrer ce propos, et produisit 4 tableaux qui parurent dans le Post en février / mars 1943 pendant 4 semaines consécutives. On les appelle les "Four Freedoms".
Droit à ne pas vivre dans la peur ( Freedom from Fear ), droit à un mode de vie décent ( Freedom from Want ), liberté de parole ( Freedom of Speech ), et liberté de conscience (  Freedom of Worship )
Elles furent essentielles au moral des Américains, et une exposition itinérante dans tout le pays montra ces quatre tableaux, souvent accompagnés par Norman Rockwell en personne. La vente des bons générée par cette exposition s'éleva à plus de cent trente deux millions de dollars ! (Voir l'article consacré aux "Four Freedoms" sur la page "Rockwell 1943")
Mais dès le 11 Avril 1942, dans le Saturday Evening Post, Willie Gillis, le personnage inventé par Norman Rockwell invitait les Américains à acheter des " War Bonds " .
D'autres affiches de Rockwell ont été adaptées pour solliciter le peuple Américain à se procurer ces "War Bonds" essentiels à l'effort de guerre Américain.
D'autres artistes illustrèrent également la campagne de levée de fonds, comme cela avait déjà été fait pendant la première guerre mondiale.
 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 


                 Magazines Index               SEP Index                 INDEX PUBS
                  accueil                                                          Quoi de neuf sur le site? 
                  page précédente                                         page suivante

A VENDRE

                            CONTACT : SERGIO     E-mail : lescinqs_nr@hotmail.fr



 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site